Justice

Transportant des matières dangereuses, un landais est intercepté sous stupéfiants dans un tunnel interdit à la circulation près d’Angers.

Publié

le

DR

Mercredi 4 novembre 2020, les gendarmes du peloton motorisé d’Angers surveillent la circulation au niveau de la tranchée couverte (tunnel) de l’autoroute A11 lorsqu’ils remarquent à 15h45 le passage d’un camion citerne de 40 tonnes qui transporte des produits dangereux en l’occurrence de l’azote liquide réfrigérée. En raison de l’interdiction de circulation dans le tunnel de ce type de véhicule, les militaires interceptent le poids-lourd qui déplace le produit pour le compte d’une société basée en Gironde.

Lors du contrôle, le conducteur, domicilié dans les Landes âgé de 32 ans, présente des signes apparents de consommation de produits stupéfiants. Le dépistage effectué révèle une consommation de cannabis. Son permis de conduire fait l’objet d’une mesure de rétention immédiate et le poids-lourds est immobilisé sur une aire de repos jusqu’au lendemain midi, moment ou un second conducteur, dépêché par le PDG de la société bordelaise, est en mesure de reprendre le véhicule.

L’auteur de l’infraction est récidiviste pour avoir déjà fait l’objet du même type de procédure en 2016. Son permis de conduire est suspendu administrativement pendant 5 mois et il devra s’expliquer prochainement devant le tribunal judiciaire d’ANGERS. Quant à l’enquête liée au franchissement illégal du tunnel, elle sera poursuivie au siège de l’entreprise.

La circulation de véhicules transportant de la marchandises dangeureuse est interdite dans la tranchée couverte de l’autoroute A11. Le non respect de cette loi est passible d’un an d’emprisonnement et de 30 000 euros d’amende.

« Pour rappel, le métier de conducteur routier étant considéré à risques, le responsable d’une entreprise a le droit de soumettre ses chauffeurs au dépistage de l’alcool mais également, depuis décembre 2016, au dépistage des produits stupéfiants sous certaines conditions. L’EDSR de Maine-et-Loire propose des actions préventives pour les sociétés de transport du département qui le souhaitent. » indique leChef d’escadron ROUAUX, commandant l’EDSR de Maine et Loire

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Advertisement
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

91 − 87 =