Immobilier

Taxe d’habitation : qui est concerné cette année dans l’Orne, le Maine-et-Loire, la Sarthe et La Manche ?

Publié

le

Depuis 2018, la taxe d’habitation baisse progressivement : pour les foyers qui sont encore redevables, un simulateur en ligne a été mis à disposition par le gouvernement.

Depuis 2018, la taxe d’habitation « baisse progressivement pour l’ensemble des Français », souligne le site du gouvernement. En 2020, elle avait été supprimée pour 80% des contribuables. Elle devra l’être totalement dès 2023. Pour les foyers encore redevablesun simulateur en ligne a été mis à disposition par les autorités

Sur cette page, il faudra alors renseigner votre revenu fiscal de référence 2019 ainsi que le nombre de parts fiscales. Pour ceux qui doivent payer cet impôt, le montant sera indiqué à l’issue de ce simulateur. Pour rappel, cette taxe porte sur le logement occupé au 1er janvier de l’année en cours.

Une autre information vous sera également délivrée : le simulateur vous indiquera si vous allez bénéficier de la suppression totale de la taxe d’habitation de votre résidence principale. Sinon, vous avez encore droit à une exonération totale de votre taxe en 2021. 

Des seuils RFR à ne pas dépasser

Comment cela fonctionne ? Pour la taxe d’habitation établie au titre de 2021, les contribuables, dont le revenu fiscal de référence (RFR) de 2020 ne dépasse pas 27.761 euros pour une part de quotient familial, obtiennent une exonération totale. Cette somme est ensuite majorée de 8.225 euros pour les deux demi-parts suivantes; montant qui sera ensuite majoré de 6.169 euros lors de chaque demi-part supplémentaire.

Et pour les contribuables restants qui perçoivent des revenus supérieurs ? Ces derniers bénéficieront d’une exonération de 30% cette année, puis de 65% en 2022. Ils pourront jouir d’une suppression totale en 2023.

Pour rappel, la taxe d’habitation est une taxe encaissée par la commune ou la communauté de communes dans laquelle vous disposez d’un bien immobilier, que ce soit pour les résidences principales mais aussi les résidences secondaires. Cet impôt, qui concerne locataires et propriétaires, participe notamment au financement des services rendus aux habitants.

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Advertisement
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 2 = 3