Faits Divers

A 1 000km d’Angers, un fils vient en aide à sa mère victime d’un vol et piège le voleur

Publié

le

Jeudi après-midi, une femme de 74 ans a été victime d’un vol dans son domicile, à Trélazé. Son fils, qui vit à Nice (06), lui est venu en aide après avoir tendu un piège au voleur, en état d’ébriété.

A un peu plus de 1 000km d’Angers, le fils d’une trélazéenne de 74 ans a alerté la police, vendredi 6 novembre, car il n’arrivait pas à joindre sa mère sur son téléphone. Difficile pour cette femme de répondre à ce téléphone puisque, la veille, celle-ci venait d’être victime d’un vol. « Ma mère vit seule dans un quartier de Trélazé, elle a reçu la visite de 3 individus d’une quarantaine d’années. Ils ont prétexté avoir envie d’uriner. Ma mère étant naïve, elle les a fait entrer. Ensuite, ils lui ont servi un liquide et elle ne s’est pas sentie bien jusqu’au lendemain » nous indique le fils de la victime. C’est donc le vendredi qu’elle s’est rendue compte du vol de son téléphone et que le piège commence.

Le voleur a répondu au téléphone

D’après le fils de la victime, le piège a débuté lorsqu’il a appelé sur le téléphone de sa mère et que le voleur, fortement alcoolisé, a répondu. « J’arrive à lui faire un tour de passe-passe pour qu’il reste où il se trouve en échange d’une somme d’argent pour récupérer le téléphone, ce qu’il accepte », explique le fils de la victime. Il prévient ensuite les services de police et transmet toutes les informations nécessaires pour procéder à l’arrestation du voleur. Au tribunal, il a été précisé que le voleur « propose même, étrangement, de donner 50 € de plus pour la gêne occasionnée« . L’accusé s’explique devant le juge « Pour moi, je ne l’avais pas volé. Je l’ai pris comme ça sur la table mais je voulais le jeter, pas m’en servir« . Selon le tribunal, 300 € auraient aussi disparu mais le voleur indique que « C’était à moi, j’ai retiré cet argent à La Poste, le matin. Avec j’ai acheté une bouteille et j’ai bu« . Après avoir délibéré, le tribunal a requalifié les faits de vol pour le téléphone, et a relaxé le prévenu pour le vol des 300 €. L’homme a été condamné à 6 mois de prison ferme, mais son maintien en détention a été levé.

Continuer à lire
Advertisement
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 9 = 1