Faits Divers

108 trottinettes Pony mises hors-service par Youth For Climat sur Angers

Publié

le

Avec du marqueur indélébile et de la peinture, 108 trottinettes ont été mise hors service par Youth For Climate. Crédit : Youth For Climate

Mardi 10 novembre au matin, des jeunes activistes du mouvement Youth For Climate Angers mis hors service 108 trottinettes électriques en libre-service en recouvrant leurs QR codes pour les rendre inutilisables.

Le mardi 10 novembre au matin, 108 trottinettes électriques en libre-service de la société Pony ont été mis hors-service. Des jeunes activistes du mouvement Youth For Climate Angers ont revendiqué cette action, ce jeudi 12 novembre. Pour rendre les trottinettes inutilisables, ils ont recouvert les QR codes et les numéros des trottinettes avec du marqueur indélébile ou de la peinture. « Contrairement à leur image de mode de déplacement « doux » et « vert », les trottinettes électriques sont une catastrophe écologique » argumente le mouvement Youth For Climate. « En raison de leur production très énergivore, de leur faible durée de vie, et de la nécessité de les transporter tous les soirs pour les recharger, elles émettent en moyenne 105g de CO2 par passager et par kilomètre parcours » affirme-t-il.

Camille de Youth For Climate Angers s’est exprimée au sujet de ces trottinettes, afin de justifier cet acte « Pour fabriquer les batteries au lithium, des jeunes sont exploités en Afrique : une enquête récente d’Amnesty International le montre très bien. Pour récolter ce minerai il faut creuser des galeries et utiliser des produits dangereux. Et puis les trottinettes électriques en libre-service ne permettent pas de faire diminuer l’usage de la voiture. Les études à ce sujet montrent qu’elles remplacent majoritairement les trajets effectués à pieds… Sans compter qu’elles doivent être rechargées tous les soirs. D’après une étude, ces gadgets électriques sont principalement utilisés par des personnes privilégiées. 66 % des utilisateurs seraient des hommes, 53 % des cadres…« 

« Mettre ces jouets hots de nos villes »

Selon le mouvement, ces membres sont « conscients que la start-up Pony (qui est l’unique opérateur à Angers) essaie de réduire l’impact écologique de leurs gadgets. Mais le meilleur des déchets, c’est celui qu’on ne produit pas. Et puis ce ne sont pas les transports en communs qui manquent à Angers (bien qu’ils soient payant…)« . Youth For Climate ne cache pas sas volonté de reproduire l’opération pour supprimer ce moyen de transport « Nous renouvellerons cette opération jusqu’à mettre ces jouets de l’innovation « verte » hors de nos villes« .

Contacté, la société Pony ne cache pas son « incompréhension » après avoir été informé par le mouvement. Elle se laisse le temps de réfléchir et devrait indiquer ses actions contre le mouvement vers midi.

Continuer à lire
Advertisement
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

57 + = 62