Culture

Une exposition, deux concerts et un spectacle pour la 5ème édition du festival Capriccio en Maine d’Angers !

Publié

le

© Crédit photo Flore-Anne BROSSEAU – Lors de l’édition 2018, le festival Capriccio en Maine a rassemblé 500 angevins lors des trois soirées concert au lycée Joachim du Bellay.

Le festival Capriccio en Maine fera son retour à Angers, au mois de décembre. Pour cette nouvelle édition qui se déroulera du 1er au 8 décembre, ce sera l’année de la consécration du travail fourni par le quatuor Capriccios. Un festival toujours attaché à démocratiser la musique classique auprès du grand public, porté par deux angevines, Cécile Agator et Flore-Anne Brosseau.

L’Association Quatuor Capriccio organise du 1er au 08 décembre prochain à Angers le Festival Capriccio en Maine. Créé il y a 4 ans, il amorce les fêtes de Noël avec la volonté de démocratiser la musique classique au travers de plusieurs rendez-vous. « Nous avons créé un festival à Angers, dans la ville qui nous a vu grandir » sourit Flore-Anne Brosseau, directrice artistique du festival avec son amie d’enfance Cécile Agator (cf. photo ci-dessus lors de l’édition 2018). « Le nom du festival résonne avec le nom de notre Quatuor Capriccio », complète Cécile Agator. Fondé en 2012, ce dernier a déjà remporté le 1er prix au Concours International de musique de chambre d’Illzach (en 2013). Il est aussi lauréat du Concours International de quatuor à cordes de Bordeaux. Formé de Cécile Agator et Yaoré Talibart aux violons, Flore-Anne Brosseau à l’alto et Samuel Etienne au violoncelle, le Quatuor Capriccio a déjà vadrouillé un peu partout en France, notamment au sein de Radio France, de la Cité de la Musique et grâce à ses participations à de nombreux festivals dans le Luberon, à Reims, Rennes ou Corbigny. Depuis 2015, il a développé son propre festival à Angers, Capriccio en Maine.

Pour l’édition 2019, le Caprice sera le fil rouge de cette première semaine de décembre. Une exposition, deux concerts et un spectacle sont organisés à la Tour Saint-Aubin et au lycée Joachim du Bellay. « L’objectif est de concrétiser tout le travail que l’on a fait cette année : notre disque, nos rencontres et la création d’un concert théâtral » précise Cécile Agator. Les artistes invités sont Flavien Soyer (mandoliniste – musique classique et populaire), José Ferreira (guitariste brésilien de renommée internationale), Floriane Bonanni (auteure et metteuse en scène) et le collectif Bonisun.

Le programme de Capriccio en Maine, le festival « qui démocratise la musique classique »

Lancement des festivités avec « Caprice », une exposition du collectif Bonisun. L’entrée est gratuite. « À découvrir à la Tour Saint-Aubin, le couple franco-belge vous plongera dans leur univers mêlé de voyage, de musique et de vidéos ». Vernissage de l’exposition dimanche 1er décembre à 16h. Concert d’ouverture le vendredi 6 décembre à 20h, salle capitulaire du lycée Joachim du Bellay, avec Viva la musica. Porté par le Quatuor Capriccios, ce concert sera l’occasion de jouer une variété de musique, de l’Angleterre à l’Espagne, en passant par l’Allemagne, la Russie et l’Autriche. Dès le lendemain, direction l’Amérique du Sud à 20h. Les amis du Quatuor Capriccio vous seront présentés au travers d’une série de portraits de compositeurs d’Amérique du Sud. La Fée Capriccio viendra refermer cette 5ème édition avec 2 représentations, le dimanche 8 décembre à 11h et 16h. « C’est un petit conte philosophique, où des personnages loufoques sont incarnés dans un univers enfantin. Une jeune fée paresseuse et trop gâtée souffre et s’ennuie de sa vie trop sereine » précise Flore-Anne Brosseau. Spectacle accessible dès l’âge de 6 ans.

À noter que Flore-Anne Brosseau et Cécile Agator souhaitent développer le festival Capriccio en dehors du secteur Maine…

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Advertisement
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

56 − 55 =