Angers

Installé dans l’hyper-centre d’Angers, Marc Charbonnier est un charcutier-traiteur de qualité.

Publié

le

Marc Charbonnier dans son magasin, installé à deux pas du boulevard Foch

Marc Charbonnier dans son magasin, installé à deux pas du boulevard Foch

Au cœur de la prochaine campagne des municipales à Angers, bouchers, charcutiers, primeurs, poissonniers… auraient déserté l’hyper-centre ville.Certains candidats leur offriraient un pont d’or avec des Halles alimentaires. Installés à deux pas du Boulevard Foch, nous sommes allés à la rencontre d’un charcutier-traiteur de qualité, Marc Charbonnier.

Marc Charbonnier, charcutier traiteur, tient sa boutique dans la rue Bressigny depuis près de 10 ans. Tous les ans, début décembre, il renouvelle sa carte qui propose un grand panel de plats. On y trouve de la viande, des fruits de mer ainsi que des légumes.

Pour les fêtes de fin d’année, une trentaine de plats sont proposés comme le homard ou le foie gras .. Cependant, le plat phare  de la boutique est le « chapon à la royale ». Il s’agit d’un chapon désossé, farci avec de la volaille, des champignons, du foie gras et de la truffe. « Ce qui plaît aux clients c’est que c’est un plat très simple à manger. De plus, c’est un mets de saison ». Marc Charbonnier décline ce plat en portions. Ainsi, les clients prennent le nombre qui convient. Néanmoins, les consommateurs sont de moins en moins attirés par la viande c’est pourquoi la boutique propose d’autres mets « les clients sont de plus en plus attirés par le poisson. Les garnitures de légumes fonctionnent bien aussi ! »

Sur la carte des fêtes on peut aussi retrouver des petits fours, des verrines à la mousse d’avocat et au saumon fumé, ainsi que des macarons au beurre de foie gras. Pendant les festivités, près de 180 personnes foulent le sol chaque jour de ce charcutier traiteur. La période des fêtes de fin d’année est le temps fort pour les ventes. « Avec la diversité des familles recomposées on trouve parfois deux Noël au lieu d’un. Aussi, les gens réveillonnent de plus en plus loin de la ville. Ils prennent donc à emporter ». Ses clients sont souvent friands des verrines de foie gras à emporter. « C’est pratique, ils peuvent la manger quand ils veulent. Ils ont six mois pour la manger ».

Soizic Houllier

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Advertisement
1 Commentaire

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 + 2 =