Politique

Angers Loire Métropole : un petit conseil ce lundi 18 janvier

Publié

le

Image d’archive

Pour le premier conseil communautaire de l’année, les élus d’Angers Loire Métropole rentreront plus tôt. Au programme, ce lundi 18 janvier, un petit conseil avec peu de délibération.

L’année 2020 s’était terminée sur un gros conseil communautaire pour les élus d’Angers Loire Métropole, ce sera le contraire pour le premier de l’année 2021, ce lundi 18 janvier. A l’ordre du jour, seulement 20 délibérations avec « peu de débats » confie le président de l’agglomération, Christophe Béchu, qui prévoit un « petit conseil« . Le plus gros dossier concernera les conséquence de la Covid-19 sur le budget transport de l’agglomération. Si en 2019, les recettes provenant des entreprises s’élevait à 58 millions d’euros et 17 millions provenant des recettes des voyageurs, l’année 2020 est une grosse perte pour l’agglomération « avec le premier confinement, on a remboursé les voyageurs. Avec le chômage partiel, le pourcentage des recettes des entreprises étaient logiquement supprimées. Cela engendre des pertes » explique Christophe Béchu. Pour subvenir à ces pertes, l’Etat va effectuer une avance remboursable à la collectivité pour aider à ces pertes. De manière exceptionnelle, l’Etat va donc attribuer 7 millions d’euros à Angers Loire Métropole qui devra rembourser, avec 0% d’intérêt, l’Etat dans les 6 prochaines années. Le remboursement sera effectif au moment où ALM aura retrouvé une stabilité dans son budget transport. Pour le président d’ALM « ce n’est pas aussi bien qu’une subvention. J’aurais aimé que ça ne soit pas remboursable, mais c’est déjà une très bonne chose d’obtenir ces 7 millions d’euros que l’on pourra investir dans le transport. Cela nous assure une tranquillité pour les travaux du tramway qui ne seront pas perturbés« .
Sur le plan transport, Angers Loire Métropole va officialiser son investissement d’1,9 millions d’euros auprès de la société RATP Dev pour la mise en place d’un dispositif de paiement « sans-contact » avec la carte bancaire dans les bus et les tramways. « C’est un investissement coûteux aujourd’hui mais qui aura son importance plus tard pour éviter d’installer des bornes à chaque arrêt de bus ou de tram et donc des coûts en moins en entretient« .

Dans les 18 autres délibérations, le conseil communautaire évoquera la convention réalisé pour les collectes de l’association APIVET. Il sera également évoqué le rapport d’activité de 2019 par les concessions de distribution de gaz. Il y aura également un approbation à voter sur le Programme de Prévention des Inondations des Vals d’Authion et de la Loire, ainsi que le marché de transport et traitement des boues par la station de dépollution de la Baumette. Sur le plan économique, l’ALM va également évoquer l’extension de la Zone d’Activités de l’Eglantier à Murs-Erigné. L’ALM va aussi traiter un dossier sur le Plan d’Urbanisme intercommunal et sur le Programme Local de l’Habitat avec l’association Alisée. Une convention avec le conseil départemental doit être traité pour les travaux du carrefour RD113 de Verrières en Anjou. D’autres sujet d’approbation, moins important, seront traités par l’agglomération.

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Advertisement
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

+ 48 = 56