Angers

Chu Angers. Une dernière séance de vœux pour Jean-Claude Antonini.

Publié

le

Credit C. Jouannet - CHU Angers/ JC Antonini et Yann Bubien

Credit C. Jouannet – CHU Angers/ JC Antonini et Yann Bubien

Une dernière séance de vœux au Chu d’Angers pour Jean-Claude Antonini, lui qui en fut le Président du conseil d’Administration puis de surveillance durant 16 ans, un au revoir « spécial et émouvant », le temps de faire un constat sur un hôpital qui se porte plutôt bien.

Des vœux au sein du CHU d’Angers qui servent aussi de bilan sur une année 2013. Un hôpital qui a vu le passage de plus de 168 283 patients, 89 522 hospitalisations, 89 522 passages aux urgences et de 4 055 naissances, au delà de la moyenne nationale, mais pour autant un hôpital qui s’équilibre sur le plan financier comme « c’est le cas pour plus d’un tiers des hôpitaux français » indique Yann Bubien, Directeur Général du Chu d’Angers.

Cette année, le Chu angevin s’est donné pour mission, le rayonnement international avec divers accord avec des hôpitaux en Italie, Algérie ou encore dans la ville jumelle de Bamako où la coopération entre les deux hôpitaux verra le jour prochainement d’un service de chirurgie cardiaque dans la capitale Malienne.

2013 et 2014 verront l’aboutissement ou le prolongement de projets immobiliers importants, comme L’Hotel Dieu Nord destiné à l’endocrinologie, diabétologie, Nutrition et maladie du sang, un service qui ouvrira en 2016. Mais aussi, l’extension du Bâtiment Larrey qui accueillera les services de Chirurgie cardiaque ou l’extension de Robert Debré destiné en 2017 aux secteurs d’hospitalisation de spécialités chirurgicales. « Un mode de gestion patrimoniale intelligent, celui de la mutation perpétuelle qui permet d’offrir aux patients une infrastructure hospitalière et des modes de prises en charge qui s’adapte en continu aux évolutions médicales et soignantes » souligne Jean-Claude Antonini.

Au titre de l’Innovation, de réelles avancées ont été faites sur la prise en charge des personnes souffrant d’obésité ou les hôpitaux angevins se font une spécialité ou comme en chirurgie cardiaque avec la première mise en place d’un Mitraclip, une valve implantée dans le cœur passant par la voie fémorale qui peut être utilisé pour les patients qui ne peuvent être opérés à cœur ouvert. Mais 2014, verra l’apparition d’une salle Hybrique qui sera la véritable attente de cette année. Un équipement qui permet à chaque spécialiste de chirurgie vasculaire, cardiaque ou de radiologie interventionnelle d’évoluer dans un environnement technique de pointe et adapté aux besoins de l’intervention.

Jean-Claude Antonini, confiant dans l’Avenir du site angevin, ponctue et clôt son discours « Je vous laisse entre de bonnes mains »

 

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Copyright © Angers Info 2019 Trouver la meilleure assurance vie avec Finance Héros ! Comparatif des meilleurs PER 2022 crédit rapide