Maine-et-Loire

Mise en service complète de la déviation sud de Seiches-sur-le-Loir

Publié

le

Inauguration ce jeudi matin de la déviation sud de Seiches-sur-le-Loir, en présence notamment de Florence Dabin, Présidente du Département, de Véronique Goukassow, Conseillère départementale, et de Gilles Piton, Vice-président en charge de l’attractivité et de l’équilibre territorial. © Département 49

Les travaux du contournement sud de Seiches-sur-le-Loir avaient débuté fin 2020. Mis en service sur la totalité du parcours le 19 janvier, il a été officiellement inauguré ce jeudi matin.

Le contournement doit permettre aux usagers de ne plus traverser le centre-bourg de la commune, tout en reliant la RD 323 avec la RD 766 côté est et avec la RD 74 côté ouest. La liaison vers l’A11 peut donc désormais se faire sans passer par le centre-ville. La desserte vers Tiercé et Châteauneuf-sur-Sarthe devrait être améliorée via la déviation sud-ouest en direction de Montreuil-sur-le-Loir. La partie sud-est de ce contournement avait été mise en service fin juillet 2023.

8,7 millions d’euros payés par le Département pour 2,2 kilomètres de long

D’après le département, « la sécurité et le cadre de vie des habitants de Seiches-sur-Loir et du hameau de l’Aurore, implanté sur la commune de Corzé, vont donc sensiblement être améliorés ». La déviation, longue de 2,2 kilomètres, comprend notamment quatre carrefours giratoires et deux ouvrages d’art d’une portée d’environ onze mètres chacun. Le montant global de l’opération est de 8,7 millions d’euros, financé uniquement par le Département de Maine-et-Loire.

Le tracé se situe en partie dans les zones inondables du Loir et du ruisseau de la Suette. Le département affirme que « le projet a donc pris en compte ces contraintes et comprend, dans le cadre des compensations environnementales, des zones d’expansion des crues pour un volume d’environ 16 000 mètres cubes ainsi que des passages hydrauliques, permettant de garantir la transparence de l’infrastructure du point de vue de l’écoulement des eaux ».

Une déviation nord de Seiches-sur-le-Loir à l’étude

Des passages à faunes ont été intégrés sur les deux ouvrages de franchissement de la Suette. Le département veut aussi limiter l’impact sonore : « environ 500 mètres de merlon et un écran de 200 mètres à proximité du chemin de la nouvelle France ont également été installés », et la vitesse sur cette section est limitée à 70 km/h.

Le contournement sud doit être complété par une déviation nord permettant en particulier d’améliorer l’accès des zones d’activités économiques situées le long de la RD 323 à l’échangeur de l’autoroute, ce qui supprimera le trafic en provenance de Durtal sur la rue Nationale. Ce projet estimé à 4 millions d’euros est actuellement en phase d’études avec un objectif de démarrage des travaux à l’horizon 2025/2026. Il ferait l’objet d’un cofinancement Commune/Communauté de Communes Anjou Loir et Sarthe à hauteur de 50%.

Enjeux autour des mobilités douces

Enfin, des pistes cyclables en lien avec les itinéraires cyclo-touristiques existants ont été aménagées, ainsi qu’une piste cyclable permettant une traversée sécurisée du rond-point de l’Aurore. La commune et la Communauté de Communes Anjou Loir et Sarthe réfléchissent au positionnement d’une aire de co-voiturage, sans doute dans la future zone commerciale de l’Aurore, qui doit également accueillir les nouveaux locaux du Super U. « Cette aire de co-voiturage sera aménagée avant l’été », promet le Département.

La Communauté de communes travaille aussi sur « un projet de liaison cyclable entre Marcé et Seiches-sur-le-Loir », qui « a fait l’objet d’un financement des études au titre du schéma vélo départemental à hauteur de 168 137 € pour l’aménagement d’une voie verte de deux kilomètres ».