Angers

Le salon du Végétal dédié aux professionnels approche !

Publié

le

Credit Fdb . Serge Tsvétoukhine, commissaire général du salon ; Louise Marchesi, Assistante communication du Bureau Horticole Régional (BHR) et Ghislain Bousseau, Conseiller en communication au BHR et organisateur du salon.

Credit Fdb . Serge Tsvétoukhine, commissaire général du salon ; Louise Marchesi, Assistante communication du Bureau Horticole Régional (BHR) et Ghislain Bousseau, Conseiller en communication au BHR et organisateur du salon.

Du 16 au 18 février aura lieu le salon du Végétal d’Angers uniquement réservé aux professionnels. Pour sa 31èmeédition au Parc des Expositions, l’organisation de l’événement a été changée dans sa totalité. Les cinq pôles du salon se verront réagencés. La mise en place du thème « le jardin en ville » respecté dans l’intégralité des pôles est une nouveauté cette année. L’animateur de télévision, Stéphane Marie sera le premier parrain dédié au salon du Végétal.

Grâce au réaménagement des cinq pôles où « 98% des entreprises changent de place », comme annonce Serge Tsvétoukhine, l’entrée du salon se fera maintenant par le pôle Fleuristerie. En 2015, le salon a attiré 14 000 visiteurs dont 600 étrangers de 27 pays différents. Chaque année, les entrées ne cessent d’augmenter. Les pavillons internationaux encouragent les étrangers à venir de plus en plus nombreux. Le pôle Innovation permet de mettre en place le concours Innovert tous les ans. L’espace inspiration accorde aux designers de « donner des idées aux filières, de sortir du cadre du système de commercialisation actuel ». Tout ce qui touche à la production a été regroupé en un et même pôle. Le pôle Distribution a été agrandi. Le Corner Distribution permet en son sein de montrer les produits finis des producteurs et de les mettre en vente. Dans cet espace a été créé un nouveau lieu de conférences qui seront désormais à l’intérieur du salon contrairement aux années précédentes. Accompagnées d’animations, elles seront dédiées au domaine horticole et celui du e-commerce. Pendant environ vingt minutes, les producteurs ont l’occasion de prendre la parole et de « trouver des pistes de travail », selon Serge Tsvétoukhine. Elles permettent aussi de former les personnes travaillant en magasins. Le village professionnel sera installé pour connaître ces formations et les métiers du domaine. Apecita accordera la mise en place un job dating. Un colloque européen sera une nouveauté de plus permettant de connaître le niveau de production française. Les nombreux partenaires se trouveront au niveau des îlots. Dans le pôle Espaces Verts se trouvera un nouveau jardin de démonstration de 300 m² où une vingtaine de fournisseurs et de producteurs y ont travaillé.

Le mercredi 17 février aura lieu une soirée sous le thème du « jardin en ville ». La « réflexion, le contact et le partage pour tous » sont les maîtres mots de cette soirée pour Serge Tsvétoukhine. Le but est de « mêler visiteurs, exposants et acheteurs et de casser les codes clients-fournisseurs ». Quatre intervenants seront présents : le parrain du salon, Stéphane Marie ; le président de Jardiland, Thierry Sonalier ; le président de l’Union Nationale des Entreprises du Paysage, Pascal Franchomme et le président de la Fédération Nationale des Producteurs de l’Horticulture et des Pépinières, François Félix. L’objectif est « d’augmenter l’attractivité et l’efficacité du salon suivant l’attente des visiteurs », annonce Ghislain Bousseau. Sous la demande des exposants, le système d’inscription a été modifié pour diminuer les entrées des amateurs et favoriser celles des professionnels. Il est dorénavant plus difficile d’accéder au salon. « A contrario, les étudiants des filières horticoles sont les bienvenus », assure Philippe Wegmann, directeur du BHR. Malgré la situation économique compliquée, la filière innove avec 47 nouveautés cette année. Les entreprises y croient et continuent de manière positive. Des nouvelles lignes de bus ont été mises en place pour accéder à l’événement. « Vingt villes seront desservies dans un périmètre de deux heures d’Angers », précise Louise Marchesi.

 

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Copyright © Angers Info 2019 Trouver la meilleure assurance vie avec Finance Héros ! Comparatif des meilleurs PER 2022 crédit rapide