Politique

Le Mans. Pétition de l’opposition contre un abattage d’arbres pour le projet Chronolignes de la mairie

Publié

le

DR – Image d’illustration

L’abattage de 200 arbres avenue Bollée dans le cadre du projet Chronolignes au Mans suscite une vive opposition de la part des riverains, des militants écologistes et de l’opposition municipale. Une pétition lancée contre cette initiative a réuni plus de 5 000 signatures en seulement une semaine.

Les élus manceaux d’opposition, notamment les écologistes et le groupe Citoyen, Ecologiste et Solidaire, critiquent le mode de décision du projet, dénonçant le manque de concertation de la part du maire Stéphane Le Foll, selon Actu Le Mans. Ils soulignent que cette décision d’abattage « s’accompagne de la suppression des places de stationnement pour les riverains sans que ceux-ci n’en aient été informés », sans consultation préalable.

La précipitation du maire dénoncée

Dans un communiqué, le groupe Citoyen, Ecologiste et Solidaire pointe du doigt la précipitation de la municipalité dans la réalisation des travaux, attribuée à une volonté de terminer les chantiers avant les élections municipales de 2026. Ils appellent à un moratoire sur les travaux afin de permettre une réelle concertation et une évaluation des impacts sociaux et environnementaux du projet.

De leur côté, les élus écologistes demandent également « une réelle phase de concertation avec les riverains, les commerçants, les parents, les piétons, les cyclistes, les automobilistes et tous les acteurs impactés ». Ils appellent à la suspension du projet pour favoriser un dialogue constructif, alors qu’une réunion publique est prévue pour discuter des préoccupations des habitants.