Sante

Grâce aux données, deux professeurs du CHU d’Angers vont lancer des recherches autour de la vitamine D et de la maladie du foie gras.

Publié

le

Crédit CHU – Catherine Jouannet

Le OuestDataHub est la 1re plateforme interrégionale de données de santé en France vient de se voir délivrer par la CNIL l’autorisation de mener ses 4 premiers projets de recherche académique sur données de santé dont deux projets sont menés par des praticiens du CHU d’Angers.

Cette plateforme permet en effet d’accéder, de manière sécurisée, aux données de plus de 5 millions de patients, 6 millions de séjours, 130 millions de documents, soit 1,2 milliard de données structurées issues du parcours de soins de patients pris en charge au sein des CHU d’Angers, Nantes, Rennes et Tours et de l’Institut de cancérologie de l’Ouest.

Deux des projets autorisés par la CNIL – « Vivaldi » et « Tatooine » – sont portés par les Prs Annweiler et Boursier, respectivement chefs des services de Gériatrie et d’Hépato-gastro-entérologie du CHU d’Angers. Il y est question de vitamine D et de maladie du foie gras.

Le projet TATOoINE (autorisation CNIL du 21/12/2021), sous la responsabilité scientifique du Pr Jérôme Boursier, du CHU d’Angers, a pour objectif d’identifier les facteurs de risque métabolique et prédiction du risque de complication hépatique dans les maladies chroniques du foie. Ce projet permettra de développer des outils permettant d’évaluer le pronostic hépatique afin de mieux identifier en pratique clinique les patients nécessitant une prise en charge spécialisée. L’étude portera sur 390000 patients hospitalisés dans les 5 CHU d’HUGO entre 2007 et 2020.

Le projet VIVALDI (autorisation CNIL du 21/12/2021), sous la responsabilité scientifique du Pr Cedric Annweiller, du CHU d’Angers, a pour objectif de déterminer la prévalence, la sévérité et le profil clinique des patients hospitalisés présentant une hypovitaminose D, ainsi que leur parcours de soins. L’’identification et la correction de l’hypovitaminose D chez les patients hospitalisés pourrait représenter une stratégie simple, efficace et peu coûteuse d’amélioration des parcours de soins hospitaliers. L’étude portera sur 300000 patients hospitalisés dans les 5 CHU de l’Ouest et l’ICO entre 2015 et 2019.

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Copyright © Angers Info 2019 Trouver la meilleure assurance vie avec Finance Héros ! Comparatif des meilleurs PER 2022 crédit rapide