Faits Divers

Une femme de 66 ans condamnée pour avoir dégradé la maison de ses voisins

Publié

le

Image d’illustration.

Jeudi 8 février, une femme âgée de 66 ans a comparu devant le tribunal correctionnel de Saumur pour avoir délibérément dégradé une maison en construction à l’aide de cocktails Molotov et de bombes de peinture, à Varrains, près de Saumur.

« Dégradation du bien d’autrui par un moyen dangereux pour les personnes » : c’est le chef d’accusation auquel était confrontée la prévenue, une ancienne assistante maternelle, jeudi 8 février au tribunal de Saumur, selon Le Courrier de l’Ouest.

La sexagénaire s’y est reprise à trois fois pour dégrader la propriété immobilière de ses futurs voisins. Initialement, des jets de peinture ont souillé la façade de la maison. Quelques jours plus tard, un incendie, causé par deux cocktails Molotov, a ravagé le hangar attenant à l’habitation. Déconcerté, le jeune couple a installé des caméras de surveillance, révélant finalement que la responsable des dégradations était… membre de leur famille par alliance.

Elle voulait que le terrain revienne à sa fille

La prévenue, émue et au bord des larmes, a admis les faits devant le tribunal. Elle a exprimé ses pensées, soulignant son désir de voir sa fille acquérir le terrain voisin pour pouvoir s’occuper de ses petits-enfants. Regrettant ses actions, elle a avoué n’avoir pas réalisé qu’elle souffrait de dépression, ajoutant : « Je regrette tout le mal que j’ai pu causer. »

Les dégâts financiers sont estimés à environ 25 000 €, selon les propriétaires. En réponse, la prévenue a été condamnée à trente mois de prison avec sursis. Sans compter les éventuelles indemnités à verser aux victimes, bientôt examinées.

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

68 − 63 =