Education

A Angers, l’Etat apportera 810 000€ pour la Cité éducative à Monplaisir.

Publié

le

DR

Le ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, Jean-Michel BLANQUER, et le ministre chargé de la Ville et du Logement, Julien DENORMANDIE, viennent de faire savoir au maire d’Angers, Christophe BÉCHU, que le gouvernement avait décidé de consacrer une enveloppe de 810 000 € d’ici 2022 à destination du quartier Monplaisir dans le cadre du projet Cité éducative.

La ville d’Angers est l’une des 80 agglomérations en France qui ont fait l’objet d’une labellisation Cité éducative en septembre 2019.

L’objectif de cette labellisation est de fédérer les acteurs des quartiers prioritaires de la politique de la ville afin d’en faire des lieux de réussite républicaine.

Les collèges sont au cœur de ce dispositif afin de permettre aux enfants d’avoir une éducation de qualité sur le temps scolaire, périscolaire et extrascolaire.

À Angers, les collèges Jean-Lurçat et Claude-Debussy sont concernés. La dotation globale prévue sur trois ans (2020-2021-2022) sera donc de 810 000 €, avec une dotation de 270 000 € par an. « Ces montants en font le programme le plus ambitieux en matière de politique envers les quartiers prioritaires depuis le lancement des programmes de rénovation urbaine en 2003 et 2014. » indique le Préfet de Maine-et-Loire dans un communiqué.

Comme l’explique Jean-Michel Blanquer : « C’est par l’école qu’il est possible de lutter à la racine contre les déterminismes et les assignations, c’est par l’école qu’on élève le niveau général et qu’on œuvre à la justice sociale. Les Cités éducatives, dont le cœur est le collège du quartier, vont permettre de fédérer tous les acteurs et d’offrir aux enfants une éducation de qualité sur le temps scolaire, périscolaire et extrascolaire ».

Julien Denormandie a déclaré : « l’ambition des Cités éducatives est ainsi de fédérer toutes les
énergies des acteurs intervenant dans l’éducation des enfants, éducatifs, associatifs, culturels, sportifs et partageant les valeurs républicaines pour renforcer des prises en charges éducatives en lien avec les familles. Ces Cités éducatives sont au cœur de la politique de réussite républicaine que je porte dans les quartiers ».

« C’est une très bonne nouvelle pour laquelle nous avons travaillé et que nous espérions », déclare Ahmed el Bahri, adjoint au maire d’Angers chargé des Écoles et de l’Éducation.

Il ajoute : « Le projet Cité éducative est un élément central de la mobilisation nationale pour les quartiers voulue par le Président de la République. À Angers, il s’inscrit dans le programme de renouvellement urbain décidé par la municipalité dont Monplaisir et Belle-Beille sont les quartiers concernés. Cela va nous permettre d’intensifier nos actions avec les acteurs du monde éducatif mais aussi de travailler au plus près avec les associations et les habitants ».

Le programme de renouvellement urbain à Angers a été lancé en 2019. Il prévoit un investissement global de 400 M€. À Monplaisir, il permettra notamment de réaménager la place de l’Europe et de rénover près de 1 500 logements sociaux alors que la seconde ligne de tramway arrivera en 2022.

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Advertisement
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 23 = 24