Angers

Cinémas d’Afrique : un festival sous le signe du partage et de l’échange

Publié

le

JD/Myriam de Montard, co-directrice de l’association Cinémas et Cultures d’Afrique, devant l’affiche de la 14e édition du festival Cinémas d’Afrique.

Avec pour objectif de faire connaître les différentes cultures d’Afrique, l’association Cinémas et Cultures d’Afrique présentera au printemps, du 16 au 21 avril, son 14e festival cinématographique. Une occasion pour les angevins de découvrir une toute autre vision de l’Afrique à travers les travaux de réalisateurs africains.

Rencontre avec Myriam de Montard

Co-directrice de l’association Cinémas et Cultures d’Afrique depuis 2003, Myriam de Montard est actuellement en plein préparatifs du festival Cinémas d’Afrique qui se tient dans deux mois. L’association compte aujourd’hui trois membres permanents, des stagiaires, deux personnes volontaires en service civique et de nombreux bénévoles.

Cinémas d’Afrique a lieu tous les deux ans, la sélection se fait donc sur des films sortis ces deux dernières années. Après-demain, Myriam de Montard et plusieurs membres de l’association partiront au Burkina-Faso pour le Festival Panafricain du Cinéma à Ouagadougou. Une opportunité pour eux de peaufiner la sélection pour le festival qui présentera une vingtaine de films : des courts et longs métrage, des documentaires, fictions et également animations. L’objectif de cette sélection est de s’ouvrir à tous les pays du continent, aussi bien à l’Afrique de l’ouest qu’au Maghreb. C’est pourquoi l’association est allée à plusieurs festivals cinématographique, notamment en Tunisie pour les Journées cinématographique de Carthage en novembre 2012, au Maroc en juillet 2012 mais également au festival de Milan. Les réseaux de l’association ont également joué un rôle très important dans cette sélection mais également des DVD envoyés à l’association ont été visionné par le comité de sélection.

Les films tournés par des réalisateurs africains ont pour but de casser les clichés que peuvent véhiculer différents médias et donc donner un nouveau regard sur l’Afrique. Comme le dit si bien la co-directrice de l’association : « Ce ne sont pas des films sur l’Afrique, mais des films d’Afrique ». Une phrase qui traduit la volonté de ce festival de montrer une autre réalité de l’Afrique. Une image qui n’a rien à voir avec ce que la télévision peut nous montrer sur l’Afrique, le public doit donc être curieux. C’est pourquoi de nombreuses personnes venues d’Afrique seront présentes pour échanger avec le public. Le choix n’est pas encore arrêté, mais un invité par film sera présent sur le festival.

Le principal enjeu de cette 14e édition est d’échanger mais aussi de partager, notamment sur la question du conflit malien. Un temps fort sera donc proposé autour du Mali, les angevins pourront discuter et débattre avec l’artiste contemporain malien Kandiura Coulibaly. Il n’y aura pas d’action, à proprement parlé, qui sera menée sur le festival Cinémas d’Afrique. Les vrais acteurs se sont les bénévoles qui donnent de leur temps pour préparer au mieux cet événement. Myriam de Montard insiste sur le fait que « chacun peut être acteur en donnant de son temps à long terme. » La vraie fonction de ce festival est de permettre la rencontre en favorisant le partage collectif.

Comment se renouveler après 14 éditions ? L’association Cinémas et Cultures d’Afrique n’est pas dans la recherche de la nouveauté à tout prix. Ce qui est novateur ce sont les jeunes réalisateurs qui prennent de plus en plus la caméra pour donner un regard neuf sur l’Afrique. Toutefois, le « Prix des détenus » est mis en place pour la première fois cette année grâce à un partenariat avec la maison d’arrêt d’Angers. « Les projets Bled » seront une nouvelle fois valorisés durant le festival. En mars 2012, un appel à projets a été lancé auprès des jeunes de 16 à 30 ans. Une occasion pour des jeunes venant d’Afrique ou non de mener à bien un projet culturel avec la possibilité d’une remise de bourse. Accompagnés par des membres ou bénévoles de l’association, les jeunes sont amenés à ce questionner sur les différentes cultures qui co-existent en Afrique. La 14e édition présentera au public par exemple une expo photo, un projet théâtre un projet conte et danse.

Si vous êtes curieux et animé par l’envie de découvrir les cultures d’Afrique, le festival Cinémas d’Afrique vous fera vivre au printemps prochain des moments de partage autour de films engagés.

Justine Danto

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Advertisement
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

81 + = 84