Technologie

Fraude fiscale: fini le « black » pour les youtubeurs, instragrameurs et autres influenceurs.

Publié

le

Fraude fiscale: fini le « black » pour les youtubeurs, instragrameurs et autres influenceurs.

De plus en plus de Français mais aussi de youtubeurs, instragrameurs et autres influenceurs affichent leur quotidien sur les réseaux sociaux en faisant parfois de la publicité déguisé ou sans même l’annoncer, une véritable mine d’informations pour le fisc.

Poster une photo de ses dernières vacances sur un réseau social en faisant la promotion du dernier produit à la mode, ou poser fièrement à côté d’une voiture de sport contre un cachet sans le dire pourra bientôt être retenu contre vous par le fisc. L’administration fiscale et les douanes traquent désormais les fraudeurs sur Internet. Les données publiées sur Internet, sur des réseaux sociaux comme Facebook et Instagram,Onlyfanss ou sur des sites de vente en ligne comme Vinted ou leboncoin, sont dans le viseur du fisc.

Un algorithme mis au point par Bercy
Pour ce faire, le ministère de l’Economie a mis au point un algorithme capable de collecter et d’analyser automatiquement les données publiées par les contribuables. Mais toutes ne seront pas accessibles au fisc assure Bercy, notamment celles protégées par un mot de passe. Des avocats redoutent cependant d’éventuelles erreurs de l’algorithme, et des intrusions dans la vie privée. Ce dispositif sera expérimenté ces trois prochaines années.

Pour ceux qui sont dans les règles et qui disposent d’un numéro de SIRET, pas de souci. Mais pour les influenceurs innocents attirés par l’appât du gain facile ou dont la mention « sponsorisé » les rebutent, l’Etat pourrait passer par là. L’algorythme de Bercy identifiera les fraudeurs. Ce qui risque de faire le ménage dans un monde un peu trouble à ce niveau.

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Advertisement
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

36 + = 38