France

Insolite. La Police a confondu la poudre de fraise Tagada avec de la drogue !

Publié

le

En Région Parisienne, La police pensait effectué une saisie de drogue évaluée à plus d’un million d’euros mercredi, mais la drogue s’est avérée être de la poudre des bonbons fraise Tagada.

Oupsss !

La police pensait avoir saisi de la MDMA, une drogue de synthèse mercredi 17 mars à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis). Mais après analyse, la drogue s’est révélée être finalement issue de bonbons fraises Tagada, a-t-on appris de sources concordantes ce vendredi 19 mars.

Photos à l’appui, la préfecture de police de Paris avait annoncé mercredi sur son compte Twitter avoir « jugulé à Saint-Ouen un atelier de conditionnement de produits stupéfiants (MDMA, ecstasy) qui alimentait des soirées clandestines » pour un total d’un million d’euros de marchandises saisie. Les deux images montrent en effet de la poudre rose ainsi qu’un genre de pilules dans de grands sachets.

Erreur sur la marchandise. Le parquet de Bobigny a affirmé jeudi que les analyses toxicologiques effectuées ont conclu « que la poudre saisie dans l’appartement était une ‘poudre neutre’, ne relevant ni de produits stupéfiants ni de substance vénéneuse ». Il s’agissait en réalité de « fraises Tagada concassées », a précisé une source proche de l’enquête.

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Advertisement
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

25 − 23 =