Angers SCO

Angers SCO – Montpellier HSC : « Rester concentré sur la fin de saison »

Publié

le

Stéphane Moulin Crédit : Jimmy Joubert / Angers Info

Une semaine après l’annonce du départ de Stéphane Moulin à la fin de la saison, Angers SCO doit « rester concentré » sur la fin de saison marqué par de grosses échéance. La première débute dimanche, à 13h, face à Montpellier.

Avant d’affronter Montpellier pour la 31e journée de Ligue 1 Uber Eats, Stéphane Moulin n’a donné qu’un seul mot d’ordre « rester concentré ». Une semaine après l’annonce du départ du coach emblématique du club angevin, « rien a changé. On reste focus sur la fin de saison. Il nous reste 8 grosses échéances et surement d’autres avec la coupe de France », confie Stéphane Moulin. L’ambiance est au beau fixe au SCO d’Angers et le futur départ de Stéphane Moulin ne perturbe pas les joueurs. Stéphane Bahoken le précise « On doit rester professionnel. Dans le football, on est formaté pour changer de club régulièrement. On doit mettre les sentiments de côté et pour le moment, le coach est comme d’habitude. Il est toujours soucieux des petits détails pour que l’on avance, ensemble ».

Des joueurs en moins

Face à Montpellier, une équipe en forme et avec 8 matchs d’affilés sans défaite, le club devra encore faire sans Sada Thioub, Jimmy Cabot, Mohamed-Ali Cho et Enzo Ebosse. Plus récemment, s’est ajouté le « forfait » de Lassana Coulibaly, victime d’une déchirure au mollet, et Sofiane Boufal, gêné par une tendinite à un genou. Pour le moment, Mathias Pereira-Lage reste incertain puisqu’il est malade. « J’ai conscience que ce ne sera pas facile, mais les joueurs ont montré qu’ils avaient le niveau à l’entraînement » se rassure Stéphane Moulin, bien embêté par l’absence de ces joueurs, au profil et au poste identique pour la plupart. Un coup de folie aurait pu être tenté, notamment en raison de l’heure du match « les derniers matchs à 13 heures nous ont rarement réussis. Beaucoup d’équipes ont cette difficulté et je ne vous cache pas avoir eu l’envie de faire des folies. Il fait beau alors on se dit « pourquoi pas », mais je préfère rester sur ce que l’on sait faire et on verra par la suite. On ne change pas une équipe qui perd (rire) » en rigole le coach des noirs et blancs qui espère également retrouver une belle pelouse au stade Raymond Kopa.  

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 30 = 39