Angers

Angers. Pôle Emploi prévoit un nombre record de recrutements pour 2022

Publié

le

Fabienne Picardat entouré de Monsieur Mace et Charpentier

Ce jeudi 7 avril, Pôle Emploi Maine-et-Loire a dévoilé les chiffres de son enquête sur les besoins en main d’œuvre réalisée entre octobre et décembre 2021. Si un impact de la crise ukrainienne n’est pas à exclure, les chiffres démontrent une volonté record des entreprises à embaucher pour les prochains semestres.

Le Maine-et-Loire comme terre de l’emploi ? Quoi qu’il advienne, les chiffres tout juste publiés par l’agence publique Française risquent de taper dans l’œil des chercheurs d’emploi. Entre octobre et décembre 2021, Pôle Emploi a profité de la fin de l’année pour réaliser son enquête annuelle auprès des entreprises françaises, concernant leurs projets de recrutement pour 2022. Une enquête qui s’avère rarement fausse comme l’explique la directrice territoriale de Pôle Emploi Maine-et-Loire,  Fabienne Picardat « Les chiffres que l’on a récupéré sont à sous-estimer puisque seulement 29% des entreprises du département ont répondu à cette enquête ». Si la directrice territoriale a commencé son discours par cette précision, c’est évidemment car les chiffres de l’enquête 2022 figurent parmi les plus haut jamais enregistré depuis la première enquête BMO (besoin main d’œuvre).

47 714 embauches envisagées

Située à 22 367 en 2016, cette donnée vient de battre son record avec 47 714 projets de recrutement annoncé. Du jamais-vu depuis 2002 avec une évolution de 2,4% par rapport à 2019. La plus grande partie des offres s’observent dans les secteurs du service, de l’industrie agroalimentaire, sans oublier celui de l’agriculture. Cependant, l’équipe de Pôle Emploi révèle que malgré sa troisième place au classement, le monde agricole a revu ses ambitions de recrutement à la baisse pour cette année, sans réelle raison particulière. Les métiers de l’aide à la personne sont donc très recherchés dans le monde du travail, avec ceux de l’hôtellerie et de la restauration, des ouvriers du monde de l’industrie et les employés de libre-service. L’enquête révèle aussi que le territoire de Cholet est défini comme celui qui recrute le moins sur la carte du Maine-et-Loire. « Ce n’est pas une surprise pour nous » avoue Fabienne Picardat. Loin devant, Angers occupe très logiquement le statut du territoire qui recrute le plus dans le département, avec près de 22 000 projets de recrutement par les entreprises, pour 2022.

Des postes où le recrutement n’a jamais été aussi complexe

Si les dirigeants des entreprises du Maine-et-Loire n’avaient jamais autant prévu d’embaucher sur une année, l’enquête indique également qu’ils n’ont jamais eu autant de difficulté à recruter sur certains postes. Un chiffre que les entreprises expliquent par un nombre de candidats insuffisant, des profils inadéquats mais aussi des conditions de travail repoussantes pour les chercheurs d’emplois. Pour remédier à ces problématiques, Fabienne Picardat explique que Pôle Emploi a mis en place plusieurs mesures pour faciliter le recrutement des entreprises avec par exemple le financement d’immersion professionnelle ou la formation de futurs salariés pour des postes particuliers.

Deux chefs d’entreprise qui ont utilisé ces mesures de Pôle Emploi étaient présents pour expliquer le processus. C’est le cas d’un chef d’agence immobilière qui a expliqué être très satisfait de sa secrétaire en CDD mais qui ne pouvait pas la garder pour des raisons économiques « Je voulais vraiment la garder car ce sont des employés avec lesquels on aime travailler » explique-t-il. « Durant ces 3 mois de CDD, elle a découvert le métier de comptable. Elle a beaucoup aimé et j’ai tenté de trouver une solution ». Antoine expliquera plus tard qu’il a fait appel à Pôle Emploi pour lui financer une formation ainsi que le tutorat de l’entreprise. « J’avais des préjugés sur Pôle Emploi mais cette expérience m’a donné tort. Je suis ici pour valoriser ce dispositif qui permet à beaucoup d’entreprises et de chercheurs d’emplois de trouver ce qu’ils cherchent » déclare-t-il. Aujourd’hui, la future comptable est en formation et à une garantie d’être embauché par l’agence immobilière. « Sans Pôle Emploi, je n’aurai jamais pu recruter » conclut-il.

Le département du Maine-et-Loire semble donc être une terre promise à l’emploi où des mesures sont possibles pour faire face aux difficultés d’embauches. Cependant, la crise ukrainienne pourrait remettre l’ensemble de ces prédictions en cause.