Angers

Les Ducs d’Angers passent à côté de la Ligue Magnus !

Publié

le

Ducs d’Angers- Angers y a cru, mais n’a pas tenu et s’incline pour la 3e fois de la saison en finale

Au terme d’une finale incroyable, les triples champions de France, ont fait parler l’expérience face à des Ducs trop immatures et trop maladroits. Angers perd cette année sa 3e finale de suite. La série noire continue car les joueurs de Jay Varady perdent au prolongation.

Angers, maudit et immature

Les Ducs, emmenés par un Hardy fidèle à lui même, ont eu les opportunités de renverser cette équipe normande mais jamais les joueurs de Jay Varady n’ont trouvé la faille. Multipliant les erreurs d’inattention en défense, ils encaissent un but à 11’55, de Jonathan Janil assisté de Guenette, MVP de cette finale. Mais cinq minutes plus tard, les joueurs du président Juret égalisent par l’intermédiaire de leur capitaine Bellemare, assisté de Fortier. Le public angevin se réveille enfin pour encourager ses protégés. Mais la joie est de courte durée car une chute d’un joueur angevin déstabilise la défense et les Ducs encaissent un second but. Puis quelques instants plus tard, c’est le #18 angevin qui sort 2 minutes. En infériorité numérique, ils encaissent un troisième buts de Marc André Thinel assisté par Desrosiers. Courant après le score pendant tout le match, les Ducs s’en remettent au « money time » pour redonner espoirs à leurs supporters.

Une fin de match incroyable

Il reste cinq minutes et le public angevin n’y croit plus vraiment, mené de deux buts, la différence est trop large et le temps avance trop vite. Mais c’est sans compter sur les poulains de Jay Varady. Les Ducs relancent le suspense par l’intermédiaire de Ranallo à 35’35. Le public reprend espoir et c’est toute la salle qui se lève mais les attaques angevines sont trop imprécises. Enfin, Eric Fortier parvient à arracher l’égalisation a trois petites secondes de la fin du match sur un cafouillage devant la défense normande. Les supporters exultent au grande désarrois des normands. La prolongation devra donc décider du sort de cette finale. Le suspense va être de courte durée, puisque les angevins subissent un « power play » et se retrouvent à 3 contre 4. A 61’30, les normands font taire le public et les Dragons peuvent jubiler, ils remportent la 7e manche, synonyme de champion de France. Sur un puissant tir, Genette trompe la vigilance de Florian Hardy et envoie les siens au 7e ciel.

Les dragons gardent leur suprématie 

L’équipe du technicien normand s’est fait peur mais garde le trophée du championnat de France dans ses rangs. En effet, en s’appuyant sur un Guenette en confiance, les normands ont été malmené par l’équipe angevine mais elle a su garder son sang froid dans les bons moments. « L’expérience du champion a manqué » pouvait-on entendre dans le vestiaire angevin, dépité. Les supporters rouennais eux, peuvent se congratuler, ils remportent leur 4e titre de champion de France et dans la salle du Haras. « C’est incroyable ce qu’ils nous arrivent » fustige le coach normand. Désormais, la formation angevine doit tirer des enseignements de ces défaites et travailler pour réussir dans les moments importants.

Angers 3 – 4 Rouen (a-p)

Rouen (1er),, Jonathan Janil (Guenette) 11’55

Angers (1er),, Marc Bellanger (Bellemare) 16’20

Rouen (1er), Jonathan Janil (Castonguay)18’18

Rouen (2e), Marc André Thinel (Desrosiers) 30’50

Angers (3e), Marcello Ranallo 55’17

Angers (3e), Eric Fortier (Bellemare) 59’57

Rouen (prolongation), François Pierre Guenette (Desrosiers) 61’30

Par Antoine Fardeau 

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Advertisement
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 2 = 6