Angers

Angers Loire Métropole prend part au financement du projet de création d’une plateforme solidaire d’éco-activités

Publié

le

Credit MP – Le conseil d’agglomération d’Angers

Depuis plusieurs années, le secteur des déchets et du recyclage est en pleine mutation économique. Plusieurs structures de l’économie sociale et solidaire angevine sont à l’initiative d’activités liées à la collecte, au tri et à la valorisation des déchets. Ce soir, Anne-Sophie HOCQUET de LAJARTRE, vice présidente de l’insertion par l’activité économique, présentait le projet de création d’une plateforme solidaire d’éco-activités aux Ponts de Cé, à l’ensemble du Conseil d’Agglomération.

Le fond de dotation « Entreprendre pour la solidarité » qui regroupe une dizaine d’associations angevines et qui représente 900 salariés, a décidé de faire l’acquisition via son opérateur Aglaes, d’un bâtiment d’environ 5 000 m2 dans la zone du Moulin Marcille aux Ponts de Cé. Le but de ce projet : créer un pôle de compétences emblématique dans le secteur de l’éco-activité, en charge de la collecte, du recyclage et du réemploi des déchets. Anciennement propriété de l’entreprise Pasquier, le site dit « des Biscottes » permettra de détourner et traiter chaque année près de 3 000 tonnes de déchets. Egalement inscrit dans une logique de création d’emplois, ce projet devrait permettre à plus de 30 emplois destinés aux personnes peu qualifiées, de voir le jour en 5 ans.

Deux types d’activité seront mis en place sur le site. La « Ressourcerie » permettra le nettoyage, puis la revente des matériaux et la partie « Tri » sera destinée à compacter et broyer les déchets. De nombreuses structures s’implanteront sur le site « des Biscottes », ce dernier disposant de surfaces non affectées, et le projet ayant aussi vocation à fédérer des acteurs. Plusieurs partenariats sont en cours de discussion, notamment avec des entreprises comme Envie Anjou ou Régie de Quartiers d’Angers, spécialisée dans le recyclage de gobelets en plastique.

Pour aménager des ateliers sécurisés et conformes aux normes environnementales ainsi qu’une surface commerciale, le site nécessite d’importants travaux. Angers Loire Métropole, la Région des Pays de la Loire, le Conseil Général et l’ADEME ont été sollicité afin de contribuer au financement de la création de cette plateforme solidaire d’éco-activités dont le coût total s’élève à 2 230 000€, acquisition du site comprise.

Suite à la présentation du plan de financement, le président du conseil, Jean Claude ANTONINI, a invité l’ensemble des membres à exprimer leurs opinions sur le projet. C’est Jean Luc ROTUREAU qui a pris la parole le premier, insistant sur les enjeux et l’intérêt porté par ce projet. Il a fait part de son regret concernant le montant de la participation financière du Conseil Général, élevée à 30 000€ et représentant 1,3 % du plan de financement. En contrepartie, la participation de Angers Loire Métropole s’élève à 200 000€ soit 9%. A cela, Anne-Sophie HOCQUET de LAJARTRE a répondu qu’elle n’avait « aucun doute sur la volonté du Conseil Général à faire du mieux possible ». Avant de procéder au vote, Jean Claude ANTONINI a tenu à féliciter l’agglomération et a même déclaré « C’est quelque chose d’exceptionnel ! Je suis très fier que ce soit sur notre territoire d’Angers Loire Métropole que cette plateforme se trouve ». Le dossier s’est ainsi clos par le vote du conseil, en faveur du financement de ce projet par l’agglomération à l’unanimité.

Hugo Quinton et Manon Paret

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Advertisement
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

12 − = 9