Angers

L’Etat entre au capital de Technicolor mais oublie le site angevin.

Publié

le

Laurent Gerault

L’agglomération angevine a acheté, il y a quelques mois, le site de 13 ha de Technicolor Angers.Le but étant de faire repartir l’activité, après la liquidation du site angevin. Aujourd’hui, on apprend par le Journal Les Echos que l’Etat via le le Fonds Stratégique d’Investissement, entre au capital de Technicolor.

Une situation qui fait réagir Laurent Gerault, conseiller municipal de la minorité angevine « Alors que le projet industriel angevin du site Technicolor d’Angers reste désespérément inactif malgré le rachat de l’outil industriel par Angers Loire métropole , il est étonnant d’apprendre que l’Etat, par le levier du Fonds Stratégique d’Investissements (FSI) vient d’acquérir 7.5% du capital et des droits de vote du groupe Technicolor. Il devient ainsi le deuxième actionnaire du groupe derrière Vector Capital, après que le groupe ait annoncé il y a quelques jours un bénéfice de 125 M€. Quel cynisme ! Mais surtout quelle stratégie industrielle poursuit l’Etat ?

Après avoir accepté au sein du conseil d’administration d’Orange le choix de la délocalisation des «set- box », après avoir laissé tomber le site industriel angevin, et ses 330 salariés, il est surprenant que l’Etat investisse pour 45 millions d’euros dans ce groupe, responsable d’un tel abandon industriel et humain.

Alors que l’Etat avait la possibilité, il y a un an, de préserver un secteur technologique stratégique, le site angevin étant le dernier producteur européen de set-box pour l’accès internet, le gouvernement n’a eût aucune action efficace pour relancer l’activité de Technicolor Angers. Aucune piste industrielle nouvelle n’a été recherchée : que ce soit lors du développement de l’éolien offshore, de l’arrivée du CEA annoncée uniquement sur le bassin Nantes/St Nazaire, ou de la fabrication des boitiers intelligents pour les compteurs électriques par exemple…

En tant que conseiller d’Angers Loire Métropole et Conseiller Régional des Pays-de-la-Loire, membre de la commission économique, j’attends de l’Etat une action mobilisatrice avec le Conseil régional pour soutenir les décisions prises par ALM et faire en sorte que le risque pris par notre collectivité ne ruine pas définitivement les maigres espoirs restants. Que le gouvernement prenne des mesures concrètes pour qu’une partie de l’activité du CEA annoncé par le 1er Ministre, de l’électronique liée à l’éolien offshore ou de la fabrication des compteurs intelligents puissent être repris sur le site. Les moyens existent. Il y a urgence ! Après avoir démontré ses capacités d’investisseurs dans le capital du groupe, il est temps que l’Etat investisse réellement sur le site angevin et le tissu industriel local! »

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Copyright © Angers Info 2019 Trouver la meilleure assurance vie avec Finance Héros ! Comparatif des meilleurs PER 2022 crédit rapide