Citoyenneté

Nouvelle carte d’identité : 3 questions sur son arrivée sur vos téléphones dans le Maine-et-Loire

Publié

le

Pour les habitants du Maine-et-Loire, une nouvelle application, lancée par le gouvernement, va permettre de disposer de sa carte d’identité en ligne.

Le gouvernement lancera fin mai une version-test l’application « France Identité », qui permettra de prouver son identité en ligne, à l’instar d’une carte bancaire disponible sur un téléphone.

Autorisé par un décret publié au Journal Officiel le 27 avril, ce « service de garantie de l’identité numérique » prend la suite d’Alicem, projet abandonné à la suite d’un avis défavorable de la Cnil portant sur l’utilisation de la reconnaissance faciale.

Le but est de faciliter les démarches administratives en ligne, comme avec FranceConnect par exemple. Aujourd’hui, pour accéder à ce service, il faut renseigner son numéro de sécurité sociale ou son code fiscal.

L’application devrait aussi permettre de fournir un justificatif d’identité « pour en finir avec les scans de carte d’identité, mais aussi justifier sa majorité sans pour autant dévoiler son identité ou donner une procuration en un clic », indique le site du gouvernement.

1 – Qui y a droit ?

Le lancement de l’application « France sécurité » est prévue pour la fin du mois de mai 2022. Des versions améliorées seront disponibles par la suite.

Pour avoir accès à ce nouveau service, il faut être détenteur d’une nouvelle carte d’identité, dont la mise en circulation a commencé au mois d’aout 2021. Si vous avez reçu votre carte d’identité après cette date, vous serez éligible. Au même titre que les passeports biométriques et titres de séjour, cette carte dispose d’une « puce » contenant vos données d’identité, notamment vos données d’état civil, une photographie et deux empreintes digitales, dont il sera possible de demander la suppression du traitement national si le titulaire de la carte en fait la demande. Il y aura également les noms et prénoms du titulaire de la carte, la date et le lieu de naissance, le sexe et la date de délivrance.

2 – Comment l’utiliser ?
Pour utiliser l’application, il faut donc détenteur de la nouvelle carte d’identité. À l’instar des cartes bancaires, il sera fourni à l’utilisateur un code confidentiel qui lui permettra d’exprimer son consentement lors de l’utilisation de ses données. Il faut ensuite télécharger l’application « France Identité » et créer son identité numérique.

L’utilisation de la carte d’identité numérique ne sera pas obligatoire. En effet, « les démarches physiques, au guichet, pour accéder aux services seront toujours possibles » souligne le gouvernement. À noter que les services de FranceConnect continueront de proposer, comme actuellement, d’autres moyens d’identifications en ligne, comme vos identifiants Impots.gouv.fr, Ameli.fr, MobileConnect et moi, MSA ou l’IN La Poste.

Il sera également possible de révoquer le service d’identité numérique à tout moment. Le gouvernement n’a cependant pas encore précisé quelles en seront les démarches.

3 – Est-ce sécurisé ?
Avoir ses données personnelles sur un serveur numérique peut être inquiétant, que ce soit à cause de piratages ou de partage de ces données.

Tout d’abord, le site de France Identité précise que les transactions faites via l’application seront traçables uniquement par l’utilisateur. Elles seront accessibles sur l’application grâce au code confidentiel que seul l’utilisateur connait, comme pour une carte bancaire. Il aura la possibilité de voir son historique sur les trois derniers mois ou des cinq dernières utilisations.

Le gouvernement rappelle également que la puce contenue dans la nouvelle carte d’identité « ne permet aucune géolocalisation. » Il explique également que les données personnelles ne peuvent être commercialisées, « conformément aux dispositions de l’article 32 de la loi n°78-17 du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés » après l’avis de la CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés).

En cas de vol d’un téléphone sur lequel l’application est installée, il n’y a aucun risque dans la mesure où le vol est déclaré, de la même manière qu’il faut déclarer le vol d’une pièce d’identité classique. Les données étant cryptées et protégées par un code secret, il est difficile pour un voleur d’accéder aux informations contenues dans l’application, au même titre qu’à celles gardées dans une application de compte bancaire.

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Advertisement
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

9 + 1 =