Angers

Maine-et-Loire. Alain Cadec, tête de liste de l’UMP aux élections européennes en meeting.

Publié

le

Alain Cadec, une partie de ses colistiers, Christophe Béchu, Marc Laffineur, Paul Jeanneteau et des membres de l'UMP.

Alain Cadec, une partie de ses colistiers, Christophe Béchu, Marc Laffineur, Paul Jeanneteau et des membres de l’UMP.

Hier soir à Avrillé, L’UMP présentait devant près de 200 personnes, sa tête de liste pour les élections européennes conduite par Alain Cadec, actuel Député européen, Marc Joulaud, n°3 sur la liste, Député-Maire de Sablé et d’Adrien Denis, 13 ème candidat de la liste pour le Maine-et-Loire et Maire de Dénezé-sous-le-Lude avait fait aussi le déplacement. Un meeting qui voyait également la présence de Christophe Béchu, l’actuel Sénateur-maire d’Angers,Marc Laffineur, Député-maire d’Avrillé et ancien Ministre et de nombreuses personnalités angevines adhérentes au parti.

«Cette liste, elle est représentative, et c’est sûrement l’une des seules » a déclaré le n°1, Alain Cadec, fier de présenter une composition exhaustive, dans laquelle tous les départements de l’Euro-région du Grand Ouest étaient représentés. Cette dernière comprenant, la Bretagne, Les Pays-de-la-Loire, et le Poitou-Charentes, dénombrant en tout 13 départements. « Nous espérons obtenir 3 ou 4 élus » assurait hier soir Marc Laffineur, peu avant le meeting, enchérit par la tête de liste, « cette liste est d’autant plus représentative, que dans chaque région, un représentant a une chance d’être élu ». Malheureusement sur cette liste, Le Maine-et-Loire ne pointera qu’à la 13 ème position, sans doute un peu oublier. Que nenni pour Christophe Béchu, ironiquement de rappeler que le numéro 3 de la liste venait de Sablé « autrefois angevine, c’est à présent l’Anjou historique ».

Les objectifs de l’UMP pour ces élections européennes, « voir l’Europe devenir plus technocratiques et moins politique. Qu’elle se recentre sur ses compétences, et ne s’éparpille plus sur de petits sujets, réglementant souvent à tors et à travers, comme de réglementer la taille d’un concombre, pour plutôt s’occuper de vrais sujets importants, requérant toute l’attention. » indique la tête de liste bretonne. « On veut une Europe pas moins, mais mieux » assurait Marc Joulaud, garantissant avec ses confrères qu’il ne fallait pas procéder à un élargissement de l’Europe pour le moment, mais « qu’il était d’abord question de correctement absorber les derniers entrants, avant de réouvrir les portes ». conlut-il

Le temps était donc aux réjouissances et aux présentations des actions à mener, en prévision d’une possible réussite aux élections européennes qui auront lieu fin mai, durant lesquelles les candidats UMP du Grand Ouest craignent surtout une abstention qui risque d’être forte, malgré le nombre record de 25 listes présentées.

Nicolas Maffre.

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Advertisement
1 Commentaire

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

18 − = 11