Sante

CHU D’Angers. La CFTC et la CFDT signent un accord à 1,86 millions d’euros avec la direction

Publié

le

Les soignants du CHU d’Angers en grève, au début du mois de mai 2022.

La CFTC et la CFDT ont signé un accord, pour un total de 1 863 389 euros. Cet accord a été signé avec la Direction Générale du CHU d’Angers dans le cadre d’un accord local de mise en œuvre des mesures du Segur de la Santé.

Dans le cadre d’un accord local de mise en oeuvre des mesures du Segur de la Santé, la CFTC et la CFDT du CHU d’Angers ont signé un accord avec la Direction Générale, à hauteur de 1 863 389 euros. Il aura fallu cinq réunions d’information pour arriver à la signature de cet accord.

L’accord comprend : le financement de la création de postes dans le but de renforcer les effectifs, et le plafonnement d’un délai maximum de deux ans avant mise en stage, pour éviter les emplois précaires, notamment chez les paramédicaux qui travaillent au plus près des patients.

Premier versement de 518 421 €

Les cinq réunions de négociations ont permis le versement de 518 421 €. Le deuxième versement est attendu en 2022, pour un montant de 571 170 € et le troisième versement de 773 798 € se ferra courant 2023, pour un montant total de 1 863 389 € après les trois versements.

Encore insuffisant

Dans un communiqué, les syndicats CFTC et CFDT du CHU d’Angers précisent que ces efforts sont « une annonce positive » mais encore insuffisante « pour couvrir tous les besoins en effectifs du CHU ».

Le syndicat FO n’a pas souhaité signer et les raisons qui ont motivées ce « choix mûrement réfléchi. » « Ce choix n’est nullement le fruit du hasard et il est à placer dans un contexte extrêmement particulier : en 2018, le contrat de retour à l’équilibre imposé par l’ARS et appliqué rigoureusement par la direction a réduit de 222 ETPR les effectifs dans les services principalement dans les services conventionnels, et a réduit considérablement la rémunération indiciaire des contractuels, aujourd’hui en-dessous du SMIC. Depuis des décennies, les politiques de quotas dans la formation médicale et paramédicale, les budgets contraints et objectifs de réduction des dépenses, ont amenées à la situation d’aujourd’hui dans les hôpitaux. Des collègues quittent le CHU d’Angers devant des conditions de travail dégradées. » indique le syndicat

Copyright © Angers Info 2019 Trouver la meilleure assurance vie avec Finance Héros ! Comparatif des meilleurs PER 2022 crédit rapide