Justice

[VIDEO] Insécurité routière à Angers. Les trottinettes et autres engins dans le viseur des policiers.

Publié

le

Contrôle d’une moto sur le boulevard du Général de Gaulle à Angers.

La police contrôle et porte une attention particulière aux usagers de trottinettes électriques pour limiter les abus sur nos routes, comme aujourd’hui sur le boulevard du Général de Gaulle.

Entre dépistages d’alcoolémie et stupéfiants, contrôle de papiers et inspection du respect du code de la route, la police contrôle régulièrement les usagers. Au total, 4 policiers motards et 2 en véhicules de brigade d’intervention sont mobilisés cet après-midi dès 14h auprès d’un carrefour où la circulation est dense.

Outre le non-respect des feux de circulation et des règles de sécurité, les abus de la part d’usagers d’EDPM (Engins de Déplacement Personnels Motorisés) comme la trottinette électrique se font de plus en plus fréquents et attirent l’attention des agents.

En effet la police observe aujourd’hui « davantage de ports d’écouteurs ou d’usage du smartphone à bord de ces véhicules qu’auparavant, un danger pour les piétions et les automobilistes » selon les policiers.

Selon une étude sur l’accidentologie à Angers, les piétons, deux-roues et trottinettes deviennent de plus en plus impliqués sur des incidents.

Ce qu’il faut retenir

La grande majorité des pilotes ignore qu’il faut une assurance civile pour une trottinette à moteur électrique. Et l’amende est à 400 € ! 

La trottinette électrique est interdite sur les trottoirs, elles sont limitées à 25 km/h et à la stupéfaction des conducteurs en zone piétonne la vitesse est limitée à 6 km/h, et les engins doivent être munis de systèmes rétro-réfléchissants. Et enfin, une seule personne n’étant autorisée sur l’engin sinon l’amende est de 35€ et la conduite d’une trottinette est autorisée à partir de 12 ans.