Faits Divers

Ses armes disparaissent après avoir menacé sa femme dans la Manche

Publié

le

DR – Ses armes disparaissent après avoir menacé sa femme dans la Manche

Vendredi 3 juin, un homme de 33 ans comparaissait devant le tribunal correctionnel de Coutances pour des violences conjugales commises à Périers. Les deux pistolets et les sept carabines qu’il détenait ont mystérieusement disparu entre sa convocation à la gendarmerie et sa mise en examen. Ces armes n’ont donc pu être saisies.

Vendredi 3 juin, un homme de 33 ans a été jugé en comparution immédiate par le tribunal correctionnel de Coutances pour des violences conjugales commises du 1er janvier au 1er juin 2022. Le 29 mai, le prévenu rentre de discothèque chez lui, ivre à Périers, et une dispute éclate avec sa femme. Il lui met une claque, puis sort un pistolet et, selon lui, tente de mettre fin à ses jours. Toujours selon lui, le coup ne serait pas parti. Cependant, des témoins affirment avoir entendu des détonations. D’après La Manche Libre, la victime, terrorisée, ne prend la fuite avec ses enfants que le 1er juin et porte plainte.

Elle confie aux gendarmes qu’elle subit des violences depuis que le prévenu boit suite au décès de son père. L’homme est convoqué puis mis en examen. Entre-temps, les deux pistolets et les sept carabines qu’il avait hérités de son père ont disparu. L’homme affirme au tribunal que c’est la première fois qu’il est violent et admet des « engueulades » fréquentes : « Chez nous, on crie puis on se rabiboche. » Le tribunal condamne Peter Wiss à un an de prison, dont six mois ferme, avec mandat de dépôt.