Social-citoyenneté

À Angers, Charles Norman Shay et Bernard Maingot : un vétéran américain et un résistant angevin à la rencontre des lycéens

Publié

le

Ce vendredi matin, de 10 h à 12h30, les lycéens de l’établissement Joachim du Bellay ont eu l’honneur d’accueillir Charles Norman Shay, vétéran de la Seconde Guerre mondiale et Bernard Maingot, résistant déporté angevin durant la même période de l’Histoire. Organisée grâce à l’association « The Guardians of Memory », cette rencontre a été très enrichissante pour les élèves.

C’est sous les applaudissements de tous les élèves du lycée que Charles Norman Shay, l’un des derniers vétérans Américains de la Seconde Guerre mondiale encore en vie, et Bernard Maingot, résistant angevin, ont fait leur entrée dans le lycée. Un moment solennel et émouvant, pour ces grands monsieur dont l’histoire est incroyable. Pendant près de deux heures, les lycéens ont pu écouter la vie de ces deux hommes qui ont participé à la Seconde Guerre Mondiale. Dans un premier temps c’est Charles Norman Shay qui a raconté son histoire et notamment, comment il a sauvé la vie de plusieurs dizaines de ses camarades sur la plage d’Omaha Beach, le 6 juin 1944. Bientôt âgé de 97 ans, l’Homme a pu compter sur une traductrice pour l’aider à raconter son histoire. Puis, les élèves ont pu écouter la vie d’un homme qui aussi participé à la Seconde Guerre mondiale, mais d’une façon différente. En effet, Bernard Maingot était résistant durant cette période de l’Histoire et il été déporté en Autriche. L’homme a raconté tout son périple, de la résistance a sa sortie du camp de concentration. Deux histoires incroyables où les élèves ont pu poser des questions en français et en anglais, et ont même offert des cadeaux aux deux hommes.

Une expérience marquante pour les élèves, qui n’ont pas manqué de réagir à la fin des deux heures « Je ne pensais pas qu’il y avait encore des survivants du débarquement, j’ai beaucoup aimé leur histoire c’était super » nous confie Manon. « Cette expérience permet à leur histoire de rester dans le futur, je trouve ça hyper intéressant » renchérit Iris.

Une rencontre possible grâce à la jeune association « The Guardians of Memory »

L’association « The Guardians of Memory », née durant l’automne dernier, a permis cette rencontre exceptionnelle pour les lycéens. En effet, initialement prévue dans un autre lycée, cette rencontre s’est organisée au lycée Joachim Bellay grâce aux membres de l’association qui ont permis la venue de Charles Norman Shay et Bernard Maingot. « Notre association a pour but de transmettre aux futures générations l’importance du devoir de mémoire. La citation de Churchill, « un peuple qui oublie son passé se condamne à la revivre » définit exactement notre objectif pour l’association » nous explique Antoine Fernandez, trésorier de l’association. Formée à l’initiative d’Alice Fernandez, passionnée par la Seconde Guerre mondiale, l’association dont les membres ont pour la plupart la vingtaine, veulent transmettre le devoir de mémoire à des jeunes, par des jeunes. Cette rencontre était leur premier projet mais ils ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin puisqu’ils ont prévu d’organiser d’autres rencontres avec des lycéens, organiser des voyages avec les membres de l’association pour faire découvrir le patrimoine historique de la Normandie. La production de documentaire éducatif pour les jeunes générations est aussi prévue« car nous sommes une association de jeunes, pour les jeunes » poursuit-il. On ne doute pas que l’association continuera de raconter la Seconde Guerre mondiale à la nouvelle génération lorsqu’on voit la réaction des jeunes, mais aussi des membres de l’association « ça fait énormément plaisir de voir que les élèves sont attentifs et demandent à écouter les témoignages des anciens. C’est avec énormément de joie que l’on vient ici » à conclu Antoine.

Timothé Mauget

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

39 − = 35