Environnement

En Maine-et-Loire, le développement des stations GNV s’intensifie.

Publié

le

Les différents acteurs de la nouvelle station qui sortira bientôt de terre sur le territoire de Baugeois-Vallée

Dans le département du Maine-et-Loire, le développement des stations GNV s’intensifie. Une nouvelle station sortira bientôt de terre sur le territoire de Baugeois-Vallée

Située sur l’Anjou Actiparc La Salamandre, sur la commune de Noyant-Villages (commune déléguée de Lasse), la station distribuera du gaz naturel pour véhicule (GNV), carburant propre et à faible empreinte carbone, sous sa forme compressée (GNC). Ce carburant sera également disponible sous la forme de bio-GNC, un gaz d’origine renouvelable produit grâce à la méthanisation de déchets organiques.

Principalement destinée aux poids lourds et aux flottes professionnelles, elle pourra également accueillir le grand public grâce à un système de paiement par carte bancaire. Elle permettra aux acteurs économiques et aux collectivités de participer pleinement à la transition énergétique, en convertissant leurs flottes de véhicules au GNV, particulièrement pour le transport de voyageurs, le transport de marchandises, la collecte des déchets, les travaux publics et la logistique.

Equipée de deux pistes avec un distributeur placé sur un ilot central, la station pourra avitailler jusqu’à 4 poids lourds par heure. Sur une journée pleine, elle pourra réaliser l’équivalent de 25 pleins poids lourds. En cas d’affluence importante, la station pourra être agrandie avec le déploiement d’un second ilot et d’une 3ème piste d’avitaillement, passant sa capacité quotidienne à 40 équivalents poids lourds.

RETOUR SUR LA CREATION DE LA SCIC-SAS BVER (Baugeois-Vallée Énergies Renouvelables)

Cette station est le fruit d’une collaboration entre différents acteurs du territoire. En effet, la société Baugeois Vallée énergies renouvelables (BVER) s’est constituée officiellement le 22 février dernier pour porter ce projet.

Elle regroupe six entités : la communauté de communes Baugeois Vallée, le syndicat intercommunal d’énergies de Maine-et-Loire (Siéml), la SEM locale Alter Energies, le Sivert, le bureau d’études Incub Ethic, et les porteurs du projet de méthanisation Noyant bio-Energie.

BVER est une société coopérative de type SCIC, un mode de portage inédit en France pour une station GNV, ce qui marque la volonté de coopération et d’encrage local du projet par ses créateurs. Son emplacement au cœur de l’écosystème industriel qui se développe actuellement autour de l’unité de valorisation énergétique du SIVERT répond à une logique d’économie circulaire et de décarbonation du territoire : la chaleur fatale de l’UVE sera valorisée grâce à l’installation de serres maraîchères et les camions incités à rouler au bioGNV

La Région des Pays de la Loire soutient financièrement le projet à hauteur de 200 000 € dans le cadre de ses actions en faveur des mobilités durables.

La station GNV de Lasse ouvrira début 2022

La future station GNV de Lasse a fait l’objet d’un appel d’offre visant à sélectionner l’entreprise qui assurera la construction, l’exploitation et la maintenance du site. C’est l’entreprise EPM GAS qui a été retenue en mai 2021.

Après une phase d’étude de 4 mois, il est prévu que les travaux débutent en octobre 2021 pour une mise en service vers mars 2022.

Le 8 juillet à 8h30, un webinaire d’information va être organisé à destination des professionnels pour les
informer de l’avancement du projet en tant que potentiels futurs utilisateurs de la station. Inscriptions par mail auprès de la communauté de communes à l’adresse suivante : economie@baugeoisvallee.fr

Focus sur le GNV / la mobilité GNV

Le gaz naturel véhicule (GNV) peut être utilisé dans les motorisations actuelles de véhicules équipés de réservoirs spécifiques. Il s’agit d’un carburant comprimé à 200 bars (gaz naturel comprimé GNC) ou liquéfié à – 160°C (gaz naturel liquéfié GNL).

Le GNC issu du réseau de gaz permet de valoriser le biogaz produit sur les territoires par notamment les unités de méthanisation.

Ce carburant présente de nombreux atouts environnementaux face au gazole :

-Une réduction des gaz à effet de serre (GES) de l’ordre de 10 % pour le GNV et de l’ordre de 90 % pour le bioGNV

-Une baisse significative des polluants atmosphériques de l’ordre de 70 % pour les NOx (oxydes d’azote) et la quasi-totalité des émissions de particules* Un véhicule roulant au gaz émet moins de bruit, un atout non négligeable notamment dans les zones urbaines denses.

Un projet soutenu par la Région des Pays de la Loire

Le projet de station GNV/bioGNV de Lasse a bénéficié d’une aide régionale. Le développement des mobilités durables est un des axes forts des actions menées pour la transition énergétique mise en œuvre par la Région des Pays de la Loire. Cela passe notamment par le développement des motorisations alternatives (électrique, GNV et hydrogène). Le maillage en stations publiques en Pays de la Loire est essentiel pour lever les freins à la conversion au GNV. La Région a réalisé en 2016 une étude stratégique sur le déploiement du GNV qui prévoyait 86 stations en 2030.

Les stations devront être alimentées prioritairement en BioGNV d’origine locale (unités de méthanisation), au travers de certificats de garantie d’origine et devront être ouvertes au public.

La Région des Pays de la Loire a adopté en septembre 2020 un règlement pour soutenir les projets de stations GNV sur son territoire, alimentées prioritairement en bioGNV d’origine locale. Ce règlement comporte également un volet pour soutenir l’acquisition ou la location de véhicules fonctionnant au bio-GNV par les transporteurs et les collectivités ligériens.

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Copyright © Angers Info 2019 Trouver la meilleure assurance vie avec Finance Héros ! Comparatif des meilleurs PER 2022 crédit rapide