Angers

Un lieu emblématique de la ville d’Angers ouvre ses portes pour son millénaire

Publié

le

L’abbaye Saint-Nicolas, lieu historiquement très important bien que méconnu des angevins, ouvrira ses portes du 26 au 28 août prochains pour trois soirées de spectacle afin de célébrer ses mille ans d’existence.

La façade du bâtiment, classée monument historique en 1955, a été restaurée de 2017 à 2020 – Photographie : MV

Un joyau historique

Fondé en 1020 par le comte Foulques Nerra sur des terres familiales et récupéré à sa mort par son fils, l’immense édifice qui surplombe le parc de la Garenne et l’étang Saint-Nicolas a successivement accueilli différents groupes de moines qui l’ont embelli pendant près de deux siècles et y ont cultivé des vignes encore existantes aujourd’hui. En 1454, le Roi René épouse Jeanne de Laval dans l’église abbatiale, qui était considérée depuis le XIIème siècle comme la plus belle église de l’Anjou. Elle sera malheureusement détruite pendant la Révolution et l’abbaye sera déclarée bien national. En 1854, le bâtiment est vendu aux sœurs de la congrégation Notre-Dame de Charité du Bon Pasteur, qui l’occupent actuellement.

Un lieu de charité

La congrégation, fondée par Sainte Marie-Euphrasie Pelletier, entreprend depuis sa fondation une mission d’accueil des femmes et jeunes filles en difficulté. Sa maison-mère est reliée a l’abbaye par un tunnel passant sous la rue Saint-Jacques. L’édifice principal a hébergé l’école Mission langues pendant près d’une décennie et accueille aujourd’hui une cinquantaine de réfugiés ukrainiens. Les vignes de l’abbaye, quant à elles, sont exploitées par l’association Vigne en ville, qui sera d’ailleurs présente à la commémoration du mois d’août. Le logis abbatial, lui toujours propriété de l’État, est occupé par la maison de retraite Saint-Nicolas.

Trois soirées d’histoire et de magie

Pour fêter comme il se doit le premier millénaire d’existence de l’abbaye Saint-Nicolas, la congrégation des Sœurs du Bon Pasteur, assistée par la ville d’Angers, les archives départementales et le musée des Beaux-Arts, a prévu trois soirées de spectacle pendant lesquelles le complexe ouvrira ses portes au grand public du 26 au 28 août.

Trois évènements qui s’annoncent fantastiques ont été concoctés afin de faire découvrir l’histoire de ce magnifique édifice au plus grand nombre. Sans trop en dévoiler, il sera question de déambulations scénographiées, projections nocturnes et visites théâtrales pour les plus grands et de chasses aux trésors et marionnettes géantes pour les plus petits.

Le nombre de places étant limité, la réservation est conseillée. Elle peut s’effectuer dès aujourd’hui en ligne ou à l’office du tourisme d’Angers. Tous les évènements sont gratuits pour les moins de douze ans.