Basket ball

Pro Stars : Le Maccabi trop fort pour Cholet

Publié

le

Archives

Dominés dans tous les compartiments du jeu, les choletais n’ont pas pu faire grand chose face au géant de Tel Aviv. Cette défaite 74-105 a mis en lumière les défaillances du collectif de CB, ce qui devrait ainsi permettre à Erman Kunter et son staff de rectifier le tir. Et vite !

S’il y avait autant de monde à la Meilleraie ce jeudi soir, ce n’était pas seulement pour voir évoluer Cholet. Le spectacle était bien présent, mais ce sont les israéliens qui l’ont assuré. C’est avec une assurance aux tirs et une circulation de balle déconcertante que les joueurs de David Blatt ont littéralement fait exploser des choletais trop amorphes. La présence dans les rangs adverses de Jordan Farmar, Theo Papaloukas et Sofoklis Schortsanitis a pesé lourd dans la besace, mais globalement c’est tout le collectif du Maccabi qui a donné le tournis aux choletais.

Un premier quart douloureux

C’est au cours des 10 premières minutes que l’écart s’est établi. Malgré une réussite choletaise honorable aux tirs, ce sont bien les derniers finalistes d’Euroligue qui ont rapidement pris les devant pour arriver à 33pts contre 20 en fin de quart. La suite fut tout aussi compliquée pour Randal Falker et ses coéquipiers. La faute à un Schortsanitis bien présent sous les paniers, tout en vivacité malgré ses 130kg et à un Jordan Farmar sobre et efficace. L’ancien joueur des Lakers pointait d’ailleurs en tête à la pause avec 13pts inscrits.

La seconde période fut tout aussi bien maitrisée par le Maccabi. En réussite à 3pts et avec Theo Papaloukas intraitable en défense, cette équipe là ne pouvait que s’imposer. A contrario Cholet a beaucoup souffert, à l’image de Chandler Parsons complètement à côté de ses baskets durant de longues minutes. Mais dans ce brouillard choletais on a pu entrevoir une belle et encourageante éclaircie grâce à Rudy Gobert. Le jeune intérieur s’est distingué, chipant quelques rebonds et inscrivant quelques paniers en embuscade. Randal Falker, pas en reste, a aussi donné de sa personne en phase défensive. Pour le reste, il faudra repasser…

Kunter « Je sais ce qu’il y a à faire »

Entre blessures et doutes, Cholet évolue dans une spirale négative durant cette pré saison. Le tour préliminaire d’Euroligue approche, et l’objectif étant la qualification il est normal de s’inquiéter pour la suite des débats. Erman Kunter ne s’est pas montré alarmiste à l’issue de la rencontre, bien qu’il se dise « inquiet ». Le malin du Bosphore analyse la soirée et il n’en ressort pas que du négatif : « Aujourd’hui, je sais ce qu’il faut faire, auparavant je ne savais pas […] Je pense que quelques joueurs montent en régime cela se voit. Et même s’il nous manque des choses on va trouver des solutions, c’est sûr. Mais on n’a pas beaucoup de temps ». Une semaine pour être exact puisque le tour préliminaire d’Euroligue commence le 29 septembre. En attendant les choletais affrontent Le Mans demain matin 11h à Angers et tenteront de clore leurs tournoi Pro Stars par une victoire.

Benjamin Chauviré

Remerciement à Josselin Clair pour la photo

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Copyright © Angers Info 2019 Trouver la meilleure assurance vie avec Finance Héros ! Comparatif des meilleurs PER 2022 crédit rapide