Social

Levée de la grève sur le site de Total Energies de Donges en Loire-Atlantique.

Publié

le

Les pompes à essence d’une station-service fermée à Paris. /Photo prise le 18 octobre 2022/REUTERS/Gonzalo Fuentes

Les salariés de TotalEnergies du site de la raffinerie et du dépôt de Donges (Loire-Atlantique) ont décidé mercredi de lever la grève, premier signe d’essoufflement de ce mouvement long de plus de près de quatre semaines qui a fortement perturbé l’approvisionnement en carburant des stations-service.

La grève a en revanche été reconduite sur quatre autres sites de TotalEnergies – la Mède, Feyzin, Dunkerque et Normandie -, selon un porte-parole de la CGT contacté par Reuters.

Alors que les vacances de la Toussaint approchent, le gouvernement met tout en oeuvre pour que la situation dans les stations-service s’améliore rapidement et que les « Français puissent partir en vacances tranquillement », a dit la ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher sur franceinfo.

L’approvisionnement des stations-service s’est déjà amélioré cette semaine en raison notamment de la reprise du travail chez ExxonMobile, des réquisitions ordonnées par le gouvernement et de la libération de stocks stratégiques.

Selon les derniers chiffres fournis par le ministère de la Transition énergétique, 20,3% des stations-service connaissaient des difficultés d’approvisionnement au niveau national mercredi à 13h00, contre 24,8% mardi et 28,1% lundi.

Des difficultés perduraient néanmoins en Île-de-France, Bourgogne Franche-Comté et Auvergne Rhône-Alpes. Les pénuries de carburant concernaient encore respectivement 30,5%, 33,1% et 29,4% des stations-service dans ces régions.

BIENTÔT UN RETOUR À LA NORMALE ?

Le gouvernement a demandé mercredi la réquisition de dix salariés sur le site de Feyzin pour fluidifier la situation en Auvergne-Rhône-Alpes et en Bourgogne Franche-Comté, précise-t-on au ministère de la Transition énergétique, « ce qui permettra de faire des livraisons par camions et train toute la journée ».

En Île-de-France, les problèmes étaient principalement d’ordre logistique, a expliqué Agnès Pannier-Runacher. Le carburant a bien été acheminé vers la région, mais il faut encore le distribuer dans les stations-service.

« Nous mettons tout en oeuvre pour que la situation se normalise et les évolutions des derniers jours nous laissent à penser que ce sera bientôt le cas », a dit le porte-parole du gouvernement, Olivier Véran, à la sortie du Conseil des ministres.

Le ministre délégué aux Transports, Clément Beaune, a estimé mardi sur France inter qu’il n’y aurait pas de retour à la normale avant la semaine prochaine.

La CGT a appelé à continuer le mouvement social dans plusieurs dépôts et raffineries de TotalEnergies en dépit de la signature d’un accord majoritaire sur les salaires entre la direction du groupe pétrolier, la CFDT et la CFE-CGC vendredi.

« Je veux une nouvelle fois appeler les salariés grévistes à reprendre le travail. Il est inacceptable qu’une minorité bloque un pays », a déclaré mercredi la Première ministre Elisabeth Borne lors des questions d’actualité au Sénat.

Une grève est également en cours chez EDF sur fonds de revendications salariales, affectant environ un tiers des réacteurs et perturbant les travaux de maintenance.

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Copyright © Angers Info 2019 Trouver la meilleure assurance vie avec Finance Héros ! Comparatif des meilleurs PER 2022 crédit rapide