Sante

Augmentation des cas de COVID-19 en Maine-et-Loire. 3 questions au Dr Pierre Blaise, Directeur scientifique à l’ARS Pays de la Loire

Publié

le

Crédit Youtube / Dr Pierre Blaise, Directeur scientifique à l’ARS Pays de la Loire

Dans le cadre de son activité de gestion des clusters, l’ARS identifie une augmentation des cas positifs chez les plus de 65 ans, comment expliquez-vous cela ?

C’est vrai, et ce à la différence des vagues précédentes où les populations jeunes étaient touchées en premier, en raison de leurs interactions sociales plus intenses.
On a en effet constaté des clusters très importants concernant des personnes de plus de 65 ans suite à des thés dansants ou autres activités sociales pouvant rassembler jusqu’à 400 personnes en intérieur. Se sachant vaccinées de longue date, et dans une ambiance d’épidémie possiblement derrière nous, elles reprennent la vie sociale dont elle se sont longtemps privées. Force est de constater un probable relâchement dans le respect des gestes barrières parmi cette population qui pourtant les suivaient scrupuleusement auparavant. Rappelons que la vaccination contre la COVID protège des formes graves mais pas des risques de transmission même si elle les atténue.

Quelles précautions prendre à la veille de la saison hivernale ?

La saison hivernale a effectivement commencé avec la baisse des températures. Les infections habituelles reprennent avec beaucoup de rhumes, les bronchiolites des enfants, la grippe même, en avance. Cela témoigne d’un climat favorable aux épidémies hivernales … dont la covid 19. Et cela reflète aussi vraissemblablement le relâchement des gestes barrières, de la distanciation, du lavage régulier des mains, de l’aération systématique des lieux clos, du port du masque, surtout à l’intérieur et si on est en nombre. C’est donc cela qu’il faut reprendre tant que l’épidémie reste menaçante. Et éviter, pour quelques mois encore les grands rassemblements. Surtout pour les personnes plus à risque.

Pourquoi le rappel vaccinal est important ?

Ces précautions sont d’autant plus importantes pour ces personnes de plus de 65 ans car l’efficacité du vaccin diminue 6 mois après un schéma vaccinal complet. En particulier après 65 ans. Ce sont en effet ces personnes qui ont été prioritairement vaccinées. Et pour la plupart d’entre elle il y a plus de 6 mois.
C’est pourquoi il est très important de faire le rappel vaccinal de la covid pour « rebooster » les anticorps. Et d’en profiter pour faire en même temps le vaccin contre la grippe puisque les deux vaccins peuvent être administrés le même jour sur chacun des deux bras.

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Advertisement
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 3 = 5