Justice

Entre la Sarthe et le Maine-et-Loire, un couple de conducteurs visiblement pressé terminera sa course devant le tribunal.

Publié

le

Entre la Sarthe et le Maine-et-Loire, un couple de conducteurs visiblement pressé terminera sa course devant le tribunal.

Hier, les gendarmes des brigades motorisées du Maine-et-Loire ont relevé des grands excès de vitesse sur le département.

Ce jeudi 11 novembre, en milieu d’après-midi, les motocyclistes du peloton motorisé de Chemillé (Maine-et-Loire)interceptent un conducteur en excès de vitesse sur la commune de St Léger-sous-Bois sur le CD 752, à 180 km/h pour une vitesse limitée à 100 pour ce jeune conducteur, âgé de 19 ans. Il s’est vu retirer son permis de conduire sur le champ et son véhicule immobilisé.

Par ailleurs, en fin d’après-midi, les motocyclistes du peloton motorisé de Durtal interceptent un couple de conducteurs en excès de vitesse sur la commune de La Chapelle-Saint-Laud sur le CD 323, à 165 km/h pour une vitesse limitée à 90. Les deux conducteurs, originaires du nord est du département et de la Sarthe, se suivaient à vive allure, chacun dans sa voiture. Ils se sont vu retirer leur permis de conduire sur le champ pour une durée de six mois et leur véhicule immobilisé.

« Ces trois conducteurs seront convoqués ultérieurement devant la justice pour répondre de leurs actes. Ils risquent une forte amende et la suspension de leur permis de conduire. » indique le capitaine, commandant en second l’EDSR du Maine-et-Loire.

La vitesse tue souvent, elle estropie parfois… et bouleverse toujours la vie quotidienne de ceux qui se font coincer à très vive allure. Un grand excès de vitesse, c’est l’assurance de voir son permis suspendu plusieurs mois avec une cascade de conséquences souvent bien plus lourdes que ne l’est une condamnation pour des violences.

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Advertisement
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 26 = 33