Gastronomie

Les Halles Gourmandes à Angers : « risque public pour profits privés » lance l’opposition au Conseil municipal

Publié

le

Crédit Bruno Huet Architecte

Alors que le chantier avance et que l’inauguration se prépare déjà, le projet urbain majeur des Halles Gourmandes, souhaité par la majorité de Christophe Béchu et porté à ce jour par Alter Cité, pose, selon la minorité au conseil municipal, de nombreuses questions sur les conditions de sa réalisation, de sa conception et de son exploitation. Les élu.e.s de la minorité angevine demandent que toute la lumière soit faite sur ce projet.

Dès 2018, Pascal Favre d’Anne propose une « grande halle couverte où l’on trouverait des producteurs locaux. On pourrait y déguster des produits sur place ». Ce projet sera retoqué par le jury d’Imagine Angers mais quelques mois plus tard la décision est prise par la majorité municipale de conduire quand même ce projet en associant la société Biltoki. « Ce sera un accord de gré à gré, sans mise en concurrence, sans appel d’offres, ni mandat, ni convention. » indique l’opposition dans un communiqué

En 2019, la Ville d’Angers décide ainsi de vendre à son satellite « Alter Cités » une parcelle dans le bas du centre-ville, près de l’esplanade Cœur de Maine, pour y construire Les Halles Gourmandes. Une société de droit privé, la SAS Halles Gourmandes, doit construire le bâtiment et concéder, « toujours sans appel d’offres », son exploitation au groupement de la société Biltoki et de Pascal Favre d’Anne.

« Cette procédure adoptée par la majorité municipale pose au moins quatre questions », indique l’opposition :

« Comment est-ce possible, pour une majorité municipale, de décider au préalable et de manière arbitraire, d’offrir ainsi sur un plateau un morceau privilégié de la Ville d’Angers pour une activité économique à deux entités, sans qu’elles ne soient à aucun moment mises en concurrence ? »

« Comment se fait-il que la société SAS Halles Gourmandes, bien que mentionnée dans plusieurs délibérations du conseil municipal et qui devait construire le bâtiment, ne soit toujours pas créée alors que le bâtiment est quasiment achevé et qu’un contrat a été passé par « Alter Cités » pour son exploitation ? »

« L’épouse d’un des porteurs du projet fait partie de la majorité municipale (adjointe au rayonnement et au tourisme). »

« Quel est l’intérêt général poursuivi dans ce projet où on assiste à une socialisation des risques financiers (le bâtiment de 5,5 millions d’euros a été construit par « Alter Cités ») et de privatisation des profits ? Que deviendra ce bâtiment si, par malheur, le projet n’est pas rentable à long terme ? »

A quelques mois de l’inauguration des Halles Gourmandes la minorité au conseil municipal souhaite « pleine réussite à ce projet mais également que des éclaircissements soient apportés par la majorité de Christophe Béchu sur ce projet central d’Angers. »

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Copyright © Angers Info 2019 Trouver la meilleure assurance vie avec Finance Héros ! Comparatif des meilleurs PER 2022 crédit rapide