Social

Travail dominical : Une enquête lancée en 2022 auprès des salariés angevins

Publié

le

Antoine Lelarge, secrétaire général de la CFDT Maine-et-Loire et Jacques Cady, secrétaire du syndicat Services 49 présenteront leur enquête aux salariés au 1er semestre 2022.

Après le Conseil Municipal de lundi 29 novembre où le Maire d’Angers a annoncé 4 dimanches d’ouverture des commerces, la CFDT a souhaité réagir. Au 1er semestre 2022, elle lancera une enquête à destination des salariés des commerces du centre ville afin d’avoir leur avis et leur expérience sur la question.

C’est un sujet qui revient tous les ans, la question du travail dominical. Elle a été abordée lors du conseil municipal et la CFDT souhaitait revenir dessus.

Connaître l’avis des salariés

Ce mardi 30 novembre, la CFDT, représentée par Jacques Cady, secrétaire du syndicat Services 49 et Antoine Lelarge, secrétaire général, a annoncé le lancement d’une enquête sous forme de questionnaire afin de se positionner sur l’utilité de l’ouverture le dimanche, les compensations, l’amplitude d’ouverture, etc.

« Le dimanche matin, la fréquentation est assez faible, c’est plus les personnes âgées qui viennent faire leur courses alimentaires, » indique Jacques Cady.

La CFDT s’est rendu compte d’un décalage entre les attentes des salariés et les analyses de Stéphane Pabritz, adjoint au commerce, d’où l’annonce de cette enquête.

Quels impacts ?

« Ouvrir le dimanche ça a plusieurs impacts. Il y a une conciliation à avoir entre la vie professionnelle et la vie sociale. On sait que le volontariat du travail le dimanche est un principe pas toujours respecté et qu’il y a parfois du chantage. Les questions de la garde d’enfants et des transports se posent aussi, » explique Antoine Lelarge, secrétaire général.

Par ailleurs, la CFDT a demandé au maire d’Angers de détailler le bilan économique et social de ses sept précédentes années d’ouverture le dimanche. « Le bilan n’a jamais été fait par rapport à la création d’emploi, le chiffre d’affaires.. »

Le questionnaire sera remis aux salariés en mains propres, « on s’engage ensuite à retourner les voir avec les résultats. »

Continuer à lire
Advertisement
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 37 = 44