La tribune du jour

A Avrillé, « L’annonce de Marc Laffineur pose questions » selon Caroline Houssin-Salvetat

Publié

le

A Avrillé, « L’annonce de Marc Laffineur pose questions » selon Caroline Houssin-Salvetat

L’annonce du maire actuel à briguer un septième mandat est un non-événement qui interroge. L’expérience peut être une chance, c’est vrai, mais l’acharnement à s’accrocher au pouvoir témoigne d’un aveuglement sur l’évolution de la société et sur les attentes de ses concitoyens.

Les Avrillais ont bien compris que le maire s’est renié. Il a présenté le parfait discours de quelqu’un qui veut justifier une candidature incompréhensible, se présentant comme le seul à pouvoir se succéder.

Cette attitude n’illustre-t-elle pas la dérive que tous les Français reprochent à leurs hommes politiques ? Que penser de l’accaparement du pouvoir sur une longue durée, qui éloigne les citoyens de la politique et n’incarne plus l’avenir ?

Après 37 années, quel est l’intérêt de changer une partie de l’équipe municipale dans la mesure où le maire a un exercice solitaire du pouvoir ?

A mes yeux, l’engagement politique, le vrai, consiste à placer Avrillé dans la dynamique de l’Histoire : la limitation du nombre de mandats dans le temps. Elle seule permet une respiration démocratique nécessaire aujourd’hui à Avrillé.

Ma démission du poste d’adjointe aux finances, à l’économie et aux solidarités me permet d’être libre pour témoigner de ma propre conception d’un engagement pour la ville et pour porter un projet constructif au service de tous les Avrillais.

Caroline Houssin-Salvetat, candidate pour eélections municipales à Avrillé en Mars 2020.

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Advertisement
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 5 = 2