Technologie

Dans le Maine-et-Loire, la fibre pour tous ce sera en 2023, mais pour cela, il faudra élaguer !

Publié

le

Crédit paysagistes.pro

En mars 2018, le Département de Maine-et-Loire et le syndicat mixte Anjou Numérique lançaient officiellement le plan de déploiement de la fibre sur les zones peu denses en Maine-et-Loire. L’objectif étant de permettre à tous les particuliers et à toutes les entreprises de disposer de cette ressource désormais stratégique sur l’ensemble du territoire à l’horizon 2023.

En Anjou, l’objectif est de permettre à tout habitant du Maine-et-Loire d’accéder, d’ici 2023, au très haut débit, avec un niveau de performances identiques, qu’ils résident en zone urbaine ou rurale. La mise en œuvre de ce projet implique la construction et l’exploitation d’un réseau de fibre optique de 14 000 km pour connecter 230 000 foyers et entreprises. C’est le plus grand chantier d’infrastructures depuis des décennies dans le département. Initialement prévu en phase d’achèvement en 2022, les aléas liés à la pandémie décale à 2023 la livraison pour tous de la fibre. Déjà 60 000 prises seront installées cette année, 70 000 de plus pourraient être livrées en 2021.

Pour des raisons économiques et de rentabilité du projet, une partie du réseau fibre sera enfoui, et 60% sera déployé en aérien, en utilisant en grande majorité, les poteaux téléphoniques existants. Or, dans certains secteurs du territoire, le développement de la végétation sur les infrastructures télécoms empêche l’installation du câble de fibre optique. Une opération d’élagage « douce ou effeuillage » va être mis en place avec le concours des collectivités, des propriétaires et divers associations.

Qui est concerné par cet élagage ?

Ce sont les propriétaires riverains des infrastructures téléphoniques qui ont en charge l’élagage des arbres et haies situés sur leur parcelle, comme le précise le code des postes et des télécommunications. Une fiche pratique « Faciliter le déploiement de la fibre optique » élaborée par Anjou numérique précise notamment les distances réglementaires entre les branches et les lignes et les mesures de sécurité.
Il est recommandé d’effectuer un élagage respectueux, entre septembre et mars, c’est-à-dire en sève descendante et en dehors des périodes de reproduction des oiseaux. L’élagage doit respecter une gestion durable des haies qui occupent des fonctions importantes pour l’agriculture, les paysages, la qualité de l’eau, la biodiversité. Les règles à suivre diffèrent en fonction des végétaux et de leur localisation (haies jeunes, arborées, lisières de forêts…) chacune ayant ses spécificités. Un guide « Élaguer et entretenir aux abords des lignes », réalisé en partenariat avec l’AFAC, précise les bonnes pratiques à adopter.
En cas de situation complexe ou dangereuse, ou si vous avez des doutes, il vous est recommandé de faire appel à un professionnel de l’élagage.

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Copyright © Angers Info 2019 Trouver la meilleure assurance vie avec Finance Héros ! Comparatif des meilleurs PER 2022 crédit rapide