Economie

Jean-François Reynouard, le nouveau visage de la CCI des Pays de la Loire

Publié

le

Ce jeudi 16 décembre, dans les bureaux de la CCI du Maine-et-Loire, avait lieu la présentation à la presse de Jean-François Reynouard, le nouveau président de la CCI des Pays de la Loire. Il en a profité pour présenter son programme où l’engagement et la proximité en sont les maîtres-mots.

« Je suis Jean-François Reynouard, j’ai 54 ans, je suis marié avec une merveilleuse actrice angevine et j’ai les deux plus belles filles du monde ». Ce n’est pas la façon de se présenter que tout journaliste s’attend à voir de la part d’un nouveau président de la CCI des Pays de la Loire, mais c’est celle qu’a choisie Jean-François Reynouard. Fraichement élu lors d’une élection consensuelle, Jean-François Reynouard n’a pas pris son temps pour s’installer à son nouveau poste au sein de la CCI. En effet, en 2012, il est élu membre impliqué dans l’accompagnement pour la création et la transmission d’entreprise. Puis vice-président en charge de l’axe Mutations des Entreprises, en décembre 2016. L’homme connaît donc bien la maison, et ce n’est pas son expérience auprès des entreprises, qui pourra émettre des doutes de la part de ses détracteurs. « Je commence à connaître ce monde » reconnaît-il, très modestement. Effectivement, son CV est bien rempli puisqu’il a créé, une entreprise visant « à rendre les bâtiments intelligents ». Aujourd’hui, il travaille pour la société Ophrys, où son poste consiste à apporter un accompagnement stratégique aux dirigeants pour la performance de leur entreprise.

Un programme en trois piliers

Jean-François Reynouard a établi un programme pour son mandat de cinq ans. On retrouve bien évidemment la performance opérationnelle et commerciale, visant à aider les entreprises de la région a améliorer leur chiffre d’affaires. Mais on retrouve également un axe se basant sur les mutations environnementales et la décarbonisation. Pour s’inscrire dans les enjeux écologiques auxquels font face les entreprises, Jean-François Reynouard veut les sensibiliser au mode de travail écologique avec des aides pour se diriger vers l’économie circulaire ou les circuits court par exemple. Enfin, le dernier axe se concentre sur les évolutions sociétales et managériales « Il faut aider les entreprises à détecter les signaux qui montrent une évolution faible dans la société » dévoile-t-il. « Aujourd’hui, les jeunes veulent plus de temps libre et moins de temps consacré au travail. On parle même d’une semaine à 4 jours. Il faut trouver des solutions ».

Proximité et engagement : maîtres-mots du programme

Ce programme sera orchestré par deux mots-clés : proximité et engagement « Il faut rapprocher les territoires et les régions pour faire une équipe collective. Mais nous voulons que les entreprises s’impliquent beaucoup plus pour que nous co-construisions le projet » rappel Jean-François Reynouard. Il n’oublie pas la jeunesse, envers laquelle il promet une adaptation de la formation face aux nouveaux enjeux « Un apprenti mécano va sans doute devoir apprendre à exercer sa profession face à des moteurs hydrogène par exemple ».

Ainsi, le nouveau président de la CCI des Pays de la Loire va avoir cinq ans pour mener à bien son projet. Il sera entouré d’un bureau de 11 membres avec lequel, il devra faire face aux nombreux défis qui l’attend.