Angers, un jeune responsable du FN dérape sur un tweet « #LangPédophile »

Jean-Eudes Gannat ou Jean-Eudes Palinacci, rsponsable du FN jeunes à Angers

Jean-Eudes Gannat ou Jean-Eudes Palinacci, rsponsable du FN jeunes à Angers

La jeunesse frontiste s’est mise en avant cette semaine à Angers, haute en couleurs et en alcool, un début de campagne censée lancer son candidat aux municipales à Angers, Gaétan Dirand. Conférence de presse, Alcool, Garde à vue, ….

Tout commençait mardi soir dans un quartier populaire d’Angers, un simple appartement pour local de campagne où donnait rendez-vous la jeunesse de Marine Le Pen, son candidat à Angers et un responsable Jeune national du parti, Julien Rochedy. Chacun y expose le programme pour la ville entre deux bières. Le candidat aux municipales dénonce l’abandon des jeunes en politique qu’il qualifie de « grands oubliés ». Il ajoute « les partis politiques qu’ils soient de droite ou de gauche font preuve d’un certain mépris envers la jeunesse (..) je veux que la jeunesse angevine retrouve sa place dans le débat local ». Selon le Front National, leur idée est de rétablir un équilibre fiscal, assurer la sécurité et enfin « la propreté et la sauvegarde de notre identité ». Le programme du candidat pour Angers.

En licence de droit, un militant âgé de 19 ans est entré dans le parti à cause d’un ressentiment d’insécurité « j’en ai marre de ne pas pouvoir profiter de ma soirée sans risquer de me faire casser la gueule ». Conférence de presse terminée. Nous apprenons dès le lendemain via la presse locale « La nuit de mardi à mercredi a été agitée au commissariat de police à Angers. Les fonctionnaires ont été appelés vers 1 heure du matin, rue Bressigny en centre-ville, où des jeunes semaient un tel désordre que les riverains avaient composé le 17. Quatre jeunes hommes ont fait l’objet d’une procédure pour ivresse publique manifeste et ont été conduits en cellule de dégrisement, à l’hôtel de police, rue Dupetit-Thouars. Deux des quatre jeunes sont membres du Front national de la jeunesse (FNJ). »

Il nous l’avait promis lors de leur conférence de presse,un objectif de campagne pour les jeunes passe par un militantisme par les réseaux sociaux pour la « réinformation ».  Responsable du FNJ à Angers, Jean Eudes Palinacci ou Jean-Eudes Glanat , selon les humeurs du jour, n’a pas mis 3 jours pour mettre à profit cet objectif en mettant en cause un ancien cadre du MJS à Angers et par la même occasion un ancien ministre sur Twitter.

lang

La liberté d’expression existe sans qu’il ne faille pour autant tomber dans le ridicule. Aujourd’hui, la ligne jaune est franchie.

 

(Visited 193 times, 1 visits today)

Publié le 15/12/2013

Vous pouvez partager
Retrouvez toute l'actu d'Angers et sa région nos contenus et toutes nos photos et reportages sur notre page Facebook et sur notre compte Twitter La nouvelle application mobile Angers Info est en ligne sur Google Play Store et dorénavant sur toutes les plateformes windows.

Comments