Premiers Plans

Festival Premiers Plans : Et … ACTION !

Publié

le

Crédit Olivier Ortion/ Capture twitter. Thierry Fremaux et Claude Eric Poiroux, ouvrant le 29ème édition du Festival Premiers Plans.

C’est en ce vendredi 20 janvier 2017 que la 29ème édition du festival du film européen a débutée, retour sur la soirée d’ouverture qui a eu lieu au Centre de Congrès.

L’introduction du maire.

C’est Christophe BÉCHU, maire d’Angers, qui a pris la parole en premier en remerciant les organisateurs, les ambassadeurs ainsi que les angevins participants. Il s’est félicité du “ demi million d’euros subventionné au festival par la mairie”. “Le festival emmène les films où les angevins ne sortent pas”, affirme-t-il, abordant la mise en place de la diffusion de films dans la maison d’arrêt d’Angers ou encore au Centre Hospitalier Universitaire. Le maire et sénateur a également abordé l’importance du prix Jean-Claude Braly ainsi que la volonté de la ville d’interrompre les travaux du Centre de Congrès en Janvier prochain, pour permettre à la 30ème édition d’avoir lieu.

Jérôme Clément et le rayonnement européen.

C’était ensuite au tour de Jérôme CLÉMENT, président du festival Premiers Plans, de prendre la parole. Le président du festival revient sur l’europe et son importance capitale. Le tout, laissant échapper une remarque sur l’actualités : “La soirée d’ouverture vous épargne l’investiture du 45ème président des Etats-Unis d’Amérique, un homme qui n’aime pas beaucoup l’Europe”, provoquant quelques rires dans l’auditorium.

Le mot de Claude-Eric POIROUX.

Claude-Eric POIROUX, délégué général du festival, s’est exprimé lui aussi, abordant les temps forts du festival et a repris les mots d’Isabelle HUPPERT “N’attendez pas du cinéma qu’il dresse des murs et des frontières”. Ce message utilisé par l’actrice lors de la cérémonie des Golden Globes, pourrait bien avoir une signification particulière pour l’un des piliers du festival angevin.

Olivier GOURMET : “On peut raconter une histoire avec un orteil”.

Arrivé avant l’heure, l’acteur Olivier GOURMET, a exprimé ses affinités pour les Dardenne et pour leur cinéma. Expliquant que “le corps raconte plus que les mots” et qu’il partage ce point de vue avec les deux frères.

Thierry FREMAUX et les frères Lumière.

C’est le délégué général du festival de Cannes et directeur de l’institut Lumière, Thierry FREMAUX, qui a conclu cette soirée avant de lancer son “film – rétrospective” Lumière! . Il s’est exprimé sur l’importance d’être dans d’autres festivals et a précisé que “Angers est vraiment sur la carte”, montrant le rayonnement du festival européen à travers le pays.

Toute la semaine, retrouvez les temps forts du festival européen Premiers Plans sur Angers Info.

Steven Hery

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Advertisement