Economie

Projet Starlink : un village normand s’oppose à Elon Musk

Publié

le

DR – PROJET STARLINK : UN VILLAGE NORMAND S’OPPOSE A ELON MUSK

Le village de Saint-Senier-de-Beuvron, dans la Manche, s’oppose depuis plusieurs mois à l’installation d’antennes destinées à connecter le réseau internet par satellite Starlink de SpaceX. Il n’y aura donc pas d’antennes SpaceX dans le paysage normand de Saint-Senier-de-Beuvron. Selon Ouest France, ce petit village au cœur du bocage manchois, à quelques encablures du Mont-Saint-Michel, a fait plier l’entreprise SpaceX, de l’homme le plus riche du monde, Elon Musk.

Le groupe spatial avait pourtant choisi ce lieu pour développer son projet Starlink, une série d’antennes reliées à des milliers de satellites pour connecter l’ensemble du globe au réseau internet. Pour faire fonctionner son réseau satellitaire, SpaceX a ainsi besoin de stations terrestres. Saint-Senier-de-Beuvron cochait toutes les cases car le village abrite un local technique qui sert de relais à une « grande dorsale », un réseau de fibre optique qui porte le trafic internet à l’échelle nationale et internationale.

SpaceX projetait d’y installer plusieurs antennes : il faut imaginer un mur d’enceinte en béton avec à l’intérieur neuf dômes de presque 3 mètres de hauteur. Si l’Arcep, le gendarme des télécoms, avait bien validé le projet, mais le maire de la commune et ses habitants s’y sont opposés : craignant de voir le paysage défiguré et inquiets devant les émissions d’ondes électromagnétiques.

« Quand on choisit de vivre dans un village de campagne […] ce n’est pas pour vieillir à côté d’une station pour satellites. » explique l’un d’eux.

SpaceX, plutôt que de se lancer dans une bataille incertaine a donc préféré abandonner le projet. Ce n’est pas le seul problème rencontré par Elon Musk puisque selon la Voix du Nord, un autre projet du même genre vient d’être abandonné à Gravelines dans le Nord. Un seul site reste donc en course, en Gironde. De quoi venir entraver la stratégie d’Elon Musk pour son projet Starlink. Il va donc falloir trouver d’autres sites et réussir à convaincre.

Continuer à lire
Advertisement
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

49 − = 44