Angers

Retour sur l’année 2020 au CHU d’Angers

Publié

le

Credit Catherine Rouger Jouannet- Le CHU d’Angers

Au cours de l’année 2020 le CHU d’Angers a accueilli 182 505 patients dont 86 045 passages aux urgences, vu naître 3 719 nouveaux-nés, réalisé 41 greffes rénales et participé à 1 250 programmes de recherche.

Angers Info revient sur les évènements marquants de cette année 2020 au Centre Hospitalier Universitaire (CHU) d’Angers.

Fusion avec l’hôpital Saint-Nicolas

Il y a un an, au 1er janvier 2020, avait lieu la fusion avec l’hôpital Saint-Nicolas apportant au CHU une filière complète et fluide de prise en charge de la personne âgée avec l’arrivée de 372 professionnels et 400 patients pris en charge en Ehpad et Unité de Soins de Longue Durée. De cette fusion sont nés différents projets : mise en place d’une activité physique adaptée (APA) pour les résidents, création de nouvelles chambres et salles de bains, adapter les bâtiments pour faciliter le déplacement des résidents, nouvelles évolutions de carrière possibles pour les professionnels…

Un CHU plus accessible aux personnes handicapées

L’hôpital a souhaité également entreprendre des chantiers de réaménagement pour faciliter l’accès aux soins des personnes en situation de handicap. Pour cela, 1,2M€ ont été investis dans l’amélioration des trottoirs au sein du CHU, le parvis de l’ancienne chapelle a été rénové afin d’accroître l’accessibilité et les espaces piétons pour personnes à mobilité réduite seront disponibles d’ici la fin du premier semestre 2021. Enfin, 50 nouvelles places de parkings réservées aux personnes handicapées ont été revues ou créées. Le dispositif Handisanté 49 permet, via un numéro unique sur le territoire, d’organiser l’accompagnement des personnes en situation de handicap souhaitant se rendre au CHU.

Un équipement robotisé unique en France pour la neurochirurgie

Le CHU d’Angers va se doter d’un tout nouvel équipement robotisé dédié à la neurochirurgie adulte et pédiatrique, une première en France pour ce type d’innovation matérielle. Cet équipement permettra d’assister le chirurgien et offrira de nouvelles possibilités en matière de chirurgie mini-invasive.

Interdiction de fumer sur l’ensemble des espaces extérieurs

Il y a 1 an l’hôpital prenait une mesure forte dans le cadre de la prévention contre le tabac : l’interdiction de fumer sur l’ensemble des espaces extérieurs. Cette mesure possède un intérêt sanitaire indiscutable et participe également à valoriser l’engagement du CHU dans sa mission de prévention. Concernant la prise en charge des patients souhaitant arrêter de fumer, l’unité de coordination de tabacologie est ouverte de 9h à 17h. Contact : 02 41 35 58 45 ; unitetabacologie@chu-angers.fr

Un CHU engagé dans la lutte contre la Covid-19

On ne peut pas revenir sur cette année 2020 sans faire un point sur la pandémie qui a bouleversé le monde entier. Au CHU, 1 283 patients ont été hospitalisés pour Covid-19 dont le premier au 31 janvier 2020 pour suspicion. Un peu plus de 20% de ces patients sont passés ou sont encore en réanimation. Au cours de cette année, le CHU a accueilli 17 patients d’Île-de-France, 7 du Grand Est et 6 de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Pour faire face à cette crise sans précédant, l’hôpital a formé près de 1 000 professionnels. Au cours du premier confinement, plus de 800 étudiants en médecine, pharmacie, maïeutique, soins infirmiers et aides-soignants se sont mobilisés pour faciliter l’accès aux soins des patients, renforcer les plateformes d’appels des Centres Hospitaliers de la région, fabriquer des masque et de la solution hydroalcooliques ou encore faciliter la garde d’enfants de professionnels de la santé. De nombreux professionnels médicaux et paramédicaux ont été formés à la prise en charge des patients Covid-19 et aux soins de réanimation.

Le CHU a maintenu voire renforcé toutes ses actions de prise en charge des personnes souffrant de maladies psychiatriques notamment au deuxième confinement lorsque la santé mentale de nombreux angevins s’est dégradée.

L’hôpital a également participé à différents projets de recherche en lien avec la Covid-19 : une étude ayant démontré l’inefficacité de l’hydroxychloroquine, une étude sur l’effet de la vitamine D, une autre sur l’impact des confinements sur les lombalgies.

Enfin, récemment, le CHU s’est organisé rapidement pour mettre en place une campagne de vaccination d’ampleur inédite. Entre le 4 et le 25 janvier, 3 500 professionnels, patients et résidents ont reçu leur première injection.