Economie

Le géant américain Tesla a signé un contrat avec une entreprise du Maine-et-Loire

Publié

le

C’est une nouvelle très prometteuse pour la Stif (Société de tôlerie industrielle française), située à Saint-Georges-sur-Loire, dans le Maine-et-Loire. La PME familiale a réussi à décrocher un contrat de dix millions d’euros avec Tesla, le géant américain, pour fournir des équipements à leur branche énergie.

Basée à Saint-Georges-sur-Loire, la Stif est spécialisée depuis plusieurs années sur la fabrication d’équipements de protection contre les explosions de poussières. Elle s’est récemment positionnée sur le marché des Battery Energy Storage System (BESS), à la « croissance exponentielle » d’après son directeur José Burgos.

L’entreprise en avance technologique sur les panneaux anti-explosion

L’entreprise élabore des panneaux anti-explosion destinés à protéger les systèmes de stockage d’énergie, utilisés notamment pour les parcs éoliens ou solaires. Tesla en fabrique aux Etats-Unis et les vend partout dans le monde, sous forme de containers pour y stocker des batteries lithium, très sensibles aux explosions.

Un marché d’énergies renouvelables, d’avenir donc, sur lequel Stif possède une « véritable avance technologique », se satisfait le dirigeant. La preuve avec cet énorme contrat signé avec le géant américain Tesla, qui s’élève à dix millions d’euros, d’après Le Courrier de l’Ouest. Un montant similaire à celui réuni en décembre dernier, grâce à l’introduction en bourse de la société sur Euronext Growth® Paris, couronnée de succès.

Objectif 80 millions d’euros de chiffre d’affaires

Avec sa toute nouvelle cotation boursière et donc désormais le contrat avec l’entreprise d’Elon Musk, la Stif confirme son potentiel de croissance. Sous la direction de José Burgos, Stif vise désormais un chiffre d’affaires de 80 millions d’euros d’ici 2027, un objectif ambitieux qui semble de plus en plus réalisable avec ce type de contrat et la dynamique de croissance dans le secteur des énergies renouvelables.