Angers

Proposition de loi IVG : la seconde lecture reçoit 500 amendements.

Publié

le

Crédits : Jean-Michel Clément, l’Assemblée Nationale

500 amendements ont été déposés hier soir pour la seconde lecture de la proposition de loi visant à renforcer le droit à l’avortement. Anne-Laure Blin, députée de Maine-et-Loire en a déposé 90.

Hier soir, pour la seconde lecture de la proposition de loi qui vise à renforcer le droit des femmes à l’avortement, près de 500 amendements ont été déposés, 423 de ces amendements, déposés par des députés Les Républicains (LR), comme stratégie d’obstruction. La députée la plus « active » quant à ses amendements, a été la députée de Maine-et-Loire, Anne-Laure Blin. Elle a déposée 90 amendements, suivi par Marc Lefur, 79 amendements, et Patrick Hetzel avec 63.

Cette proposition de loi est à l’origine de Albane Gaillot du groupe Écologie, Démocratie, Solidarité. Elle propose d’allonger le délai légal d’accès à l’IVG de 12 à 14 semaines de grossesse, entre autres points.

Le député socialiste, Matthieu Orphelin a fait connaître son opinion, en disant : « la députée Anne-Laure Blin et la droite dure font obstruction au renforcement du droit à l’IVG, une honte !   » et insiste sur le fait « qu’il est temps de débattre sereinement de ces sujets et de valider ces avancées essentielles pour les droits des femmes en 2021. «