Social

Angers : inauguration des nouveaux locaux des Restos du Coeur !

Publié

le

Inauguration nouveaux locaux des Restos du Coeur à Angers. Gabriela Richou

Les restos du coeur ont ouvert leur troisième local à Angers, situé en centre-ville. À l’inauguration ont assisté le maire de la ville d’Angers, Christophe Béchu, le président de la Soclova, Daniel Dimicoli, et bien sûr le président des Restaurants du Coeur de Maine-et-Loire, Christian Le Callet.

Les Restos du Coeur ont inauguré aujourd’hui leur 3ème local de la ville d’Angers, même si les clefs avaient été remises le 12 octobre 2020. La crise sanitaire puis l’immense quantité de travail ont retardé un peu l’ouverture, mais celle-ci est finalement faite, ce qui n’aurait pas été possible sans l’aide des bénévoles, de l’équipe de la mairie et de Soclova.

Christian Le Callet, le président, a expliqué que ce nouveau centre est adapté pour respecter toutes les mesures de sécurité en rapport avec la crise sanitaire. Il a rappelé qu’ouvrir un site comme celui-ci est difficile, qu’il y a des soucis, des problèmes administratifs, etc. Et le covid n’a rien arrangé à cet égard. Le travail a été très bien fait, les locaux sont impeccables, propres et tout semble être très bien organisé. Cette période est critique car il y a de nouveaux publics à accueillir, plus de demandes en général et le travail des bénévoles est du coup plus important que jamais.

Que font les Restos du Coeur?
Pendant la période d’hiver, le centre accueille environ 700 familles et entre 8 et 12 tonnes d’aliments y transitent par semaine. Ces nouveaux locaux, sont ouverts tous les jours de la semaine, ce qui est « un investissement colossal » pour les bénévoles, selon les termes de Christian Le Callet. En plus des services principaux, le centre propose plusieurs activités, notamment un atelier de français, une soirée « étudiants et travailleurs précaires », un partenariat avec « Humaniston » pour une répartition d’aliments à d’autres étudiants, un guichet unique pour la donation de vêtements d’hiver, l’accès au web pour apprendre à utiliser les outils informatiques nécessaires, et beaucoup d’autres.

« Il y a une misère cachée dans le centre-ville d’Angers »
Christophe Béchu, le maire de la ville d’Angers a insisté sur l’importance de la localisation de ces locaux, ils sont en plein centre-ville. « Il y a une misère et une précarité dans le centre-ville mais qu’on ne voit pas, elle est cachée, et elle augmente davantage avec la crise du covid. » Il a aussi expliqué « l’importance du fait que les bénéficiaires soient reçus par des bénévoles et non par des salariés. » Garder les sites à taille humaine facilite ce message d’humanité.

Une nouvelle importante, le 4e local restos du coeur est prévu pour le 4 mars de cette année.

Continuer à lire
Advertisement
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 1 = 2