Orne

Une infirmière non-vaccinée obtient gain de cause aux prud’hommes dans l’Orne.

Publié

le

Une infirmière non-vaccinée obtient gain de cause aux prud’hommes dans l’Orne.

Cette décision contredit la jurisprudence concernant le personnel soignant non-vacciné.

Suspendue en septembre 2021 parce qu’elle ne disposait pas d’un schéma vaccinal complet contre le Covid-19, une infirmière a obtenu sa réintégration dans les équipes de l’Ehpad des Laurentides, à Tourouvre-au-Perche, dans l’Orne.

Mardi 1er mars, le conseil de prud’hommes d’Alençon a statué en sa faveur.

Cette infirmière attaquait son employeur, l’Association de Bienfaisance de la Pellonnière, un organisme qui officie dans le développement d’œuvres sociales pour les personnes en difficulté physique et psychique et les personnes âgées dépendantes.

Elle réclamait l’arrêt de la suspension de son contrat de travail, le versement de l’intégralité des salaires non-payés depuis le début de l’arrêt de son activité ainsi que 3000 euros de dommages et intérêts.

Le conseil des prud’hommes a donné raison à la plaignante qui n’avait pas rempli son obligation vaccinale.

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Copyright © Angers Info 2019 Trouver la meilleure assurance vie avec Finance Héros ! Comparatif des meilleurs PER 2022 crédit rapide