Immobilier

A Angers, la Soclova dévoile son premier verger paysager urbain

Publié

le

VERGER PAYSAGER URBAIN DE LA RÉSIDENCE DES CHESNAIES À ANGERS

La Soclova c’est aujourd’hui 15 hectares d’espaces végétalisés sur le paysage angevin, représentant ainsi près de 18m2 d’espaces verts par habitant. Le bailleur social souhaite aller encore plus loin, agir et améliorer toujours plus le cadre de vie de ses locataires, notamment sur la végétalisation de son patrimoine.

Dans ce contexte, la Soclova dévoile son premier verger paysager urbain à Angers, dans les jardins de la résidence des Chesnaies, quartier des Deux-Croix Banchais. L’objectif ? Sensibiliser, reconnecter les résidents à la nature en réfléchissant à une gestion et un entretien différents, favorisant ainsi le développement d’actions et d’opérations exemplaires en matière de biodiversité et d’environnement.

« Nos espaces verts constituent autant de ressources précieuses pour en faire des terres urbaines fertiles, porteuses de sens, d’économie solidaire et de résilience urbaine. Nous souhaitons qu’ils soient mieux utilisés. Nous avons ici l’opportunité de pouvoir utiliser ces espaces pour sensibiliser le public, notamment les plus jeunes, aux bienfaits de la nature et de jouer un rôle essentiel pour le maintien du lien social, du partage et par exemple de la découverte de la biodiversité et du jardinage », explique Max Courant, Responsable du service Cadre de Vie à la Soclova.

Ce jardin paysager est constitué d’une centaine de fruitiers parmi lesquels 12 arbres (abricotiers, cerisiers, prunier, figuier, etc.) et de 90 arbustes à petits fruits (vignes, framboisiers, mûres, cassis, groseilliers, kiwis). Il a été créé en co-construction avec une dizaine de locataires incluant les élèves d’AgroCampus Angers et du CFPPA Le Fresne.

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 + 1 =