Education

A Angers, le quartier de Monplaisir comme référence pour le Ministère de l’Education Nationale.

Publié

le

Credit Préfecture de Maine-et-Loire – En visite le mardi 25 mai à Angers, Nathalie Elimas, secrétaire d’Etat en charge de l’éducation prioritaire de l’Education nationale, a salué la qualité et l’avancement du Projet de Cité Educative en appelant à multiplier les projets comme celui-ci.

En visite le mardi 25 mai à Angers, Nathalie Elimas, secrétaire d’Etat en charge de l’éducation prioritaire de l’Education nationale, a salué la qualité et l’avancement du Projet de Cité Educative en appelant à multiplier les projets comme celui-ci.

Sur une enveloppe de 230 millions d’euros délivrée par L’Etat, le projet de Cité éducative à Monplaisir incluant ses 4 écoles, ses 2 collèges et son lycée dans le cadre de la rénovation urbaine du quartier, en a bénéficié de 810 000 euros.

À entendre, les propos de Nathalie Elimas, le gouvernement ne regrette absolument pas cet investissement. Selon elle, des projets comme celui-ci « Il en faudrait partout ». Après avoir visité la cité éducative à Monplaisir et la cité scolaire Lurçat Mournier où elle a échangé avec des lycéens, la secrétaire d’Etat de l’Education Nationale n’a pas tari d’éloge sur le projet : « […] Il s’agit d’actions concrètes, utiles, rendues visibles notamment grâce à un lieu dédié où j’ai eu le plaisir d’être accueillie. »

Nathalie Elimas a aussi encouragé l’évolution du dispositif visant à améliorer les prises en charge éducatives des enfants jusqu’à l’âge de 25 ans concernant le milieu scolaire mais aussi tout ce qui entoure les jeunes dans ces quartiers prioritaires.

Cette visite est donc une victoire pour la Ville d’Angers car elle affirme la confiance de l’Education Nationale envers leurs projets ainsi que leur mise en œuvre.

Timothé Mauget