Education

Des futurs éducateurs spécialisés de l’Arifts à Angers se mobilisent pour « sauver leur formation »

Publié

le

Une soixantaine d’étudiants de l’ARIFTS à Angers se sont regroupés ce lundi 23 janvier afin de protester contre un manque d’accompagnement et une précarisation de leur formation.

Une soixantaine d’étudiants de l’ARIFTS à Angers se sont rassemblés dans le hall de leur établissement ce lundi 23 janvier pour protester contre un manque d’enseignement dans leur filière.

Vers 11h ce lundi 23 janvier, une soixantaine d’étudiants se sont rassemblés dans le hall de l’ARIFTS, Association régionale pour l’institut de formation en travail social. En grande partie des troisièmes et deuxièmes années de la filière éducatrice spécialisée ont quitté leur lieu de stage ou leur cours pour venir protester. La cause de leur mécontentement : un manque d’accompagnement et d’organisation à l’ARIFTS.

Des formateurs en arrêt et deux semaines d’interruption de cours

« La directrice est en arrêt, plusieurs accompagnateurs le sont aussi, nous sommes face à un manque d’accompagnement« , expliquent des étudiants de la filière éducatrice spécialisée à l’ARIFTS. Tremplin de leur colère et de leur regroupement : la fermeture de leur filière durant deux semaines.. « Nous sommes tous inquiets pour nos examens mais aussi et surtout pour l’avenir de la formation et ceux qui nous succèderont.

Les étudiants présents y ont tenu une assemblée générale durant une heure afin de rassembler leurs exigences et questionnements communs. « La formation ne remplit pas son contrat aujourd’hui ! » Parmi leurs exigences, la transparence sur l’organisation, la concertation avec les étudiants, prévenir les examinateurs des conditions actuelles de l’ARIFTS ou encore recruter un professeur de droit.

« Les étudiants aimeraient être plus entendus et attendent des solutions de la direction. D’autant que ce n’est pas la première fois que des problématiques sont remontés », explique Gladys Ayreault, coordinatrice du syndicat MEMS Mouvement des éducateurs spécialisés en formation.

Une pétition pour sauver leur formation

Par ailleurs, une pétition a été lancée sur internet pour « Sauver la formation d’éducation spécialisée », elle a recueilli plus de 700 signatures à l’heure actuelle. « Sans formateur de parcours ni de mémoire, beaucoup d’entre nous se disent épuisés, en colère, perdus face à l’inquiétante désorganisation de notre institut de formation. » Les étudiants se plaignent également de la mauvaise image que leur répercute l’ARIFTS sur leur lieu de stage.

La direction rencontrée

Les étudiants ont pu rencontrer un membre de la direction à 12h qui a tenté de les rassurer. « Si rien ne change, nous pourrons envisager de réitérer des actions par la suite, se mobiliser, en groupe », indique une étudiante.

Copyright © Angers Info 2019 Trouver la meilleure assurance vie avec Finance Héros ! Comparatif des meilleurs PER 2022 crédit rapide